4 produits pour repeindre sa carrosserie

Facebook
Twitter
LinkedIn
Sommaire

Vous prévoyez de repeindre la carrosserie de votre voiture pour lui redonner une seconde jeunesse ? C’est une bonne idée ! Cependant, il est déconseillé de s’improviser peintre le temps d’un weekend. En effet, certains critères sont à considérer pour faire le bon choix en termes de peinture, durcisseur, vernis, etc. Quels sont les produits nécessaires pour réussir la peinture de votre carrosserie ? Comment mener votre projet à bien ?

L’apprêt, primordial avant de repeindre une carrosserie

Aussi appelé accrocheur ou primer, l’apprêt constitue la couche de préparation du support à traiter. Parfait pour peindre sur un vernis poncé ou une ancienne peinture, il permet de niveler les surfaces et d’en optimiser l’adhérence. Optez pour un apprêt garnissant, un biocomposant qui s’utilise avec du diluant et du durcisseur. Pour obtenir une surface lisse, il est nécessaire de poncer l’apprêt garnissant à l’aide d’un papier de verre à sec, grain P500, et d’un papier abrasif à l’eau, grain P600. L’application est à réaliser avec une buse de pistolet de 2,5.

La peinture

En tant que peintre néophyte, il convient de faire attention aux déconvenues qui vous guettent. Ainsi, avant d’entrer dans le vif du sujet, voici quelques conseils pour réussir la peinture de votre carrosserie. Notez que 90 % du temps de travail concerne la préparation. Les 10 % restants sont dédiés à l’application. Tâchez d’avoir un support à peindre sain et parfaitement sec. Prenez soin de bien nettoyer la surface pour éliminer les traces de silicone et de graisse.

L’étape suivante consiste à connaître le type de peinture pour carrosserie auto afin de mieux définir le produit adapté. Il est important de choisir la bonne matière pour assurer une protection optimale de la surface contre la corrosion. La peinture se décline en trois principales catégories :

choix peinture carrosserie

La peinture cellulosique

Ayant des compositions similaires à celles des bombes aérosol, elle est connue pour son temps de séchage rapide. La peinture cellulosique est aussi appréciée pour le rendu brillant qu’elle offre. Pour obtenir une finition impeccable, n’hésitez pas à procéder à un dépolissage au savon avant d’appliquer la couche finale. Vous pouvez également utiliser du papier abrasif P600. Il est bon de noter que la voile de tension doit être composée de 85 % de diluant et de 15 % de peinture.

D’un autre côté, sachez que les laques cellulosiques présentent quelques inconvénients. En effet, elles se ternissent avec le temps et se rayent facilement. De plus, elles affichent une stabilité de teinte médiocre.

La peinture glycérophtalique à séchage air

Aussi connue sous le nom de peinture à brillant direct, la peinture glycérophtalique est appréciée pour sa résistance aux chocs et à l’humidité. Elle permet de réduire le temps de main-d’œuvre, car les opérations de polissage et de lustrage ne sont plus nécessaires. Ce type de peinture affichant une souplesse et une adhérence optimales possède un fort pouvoir garnissant. Pour réduire le temps de séchage, nous vous recommandons de procéder à l’application dans un local chauffé, hors poussière. Il convient également de réajuster la température à 20 °C lors du pistolage, tout en respectant une distance de pulvérisation d’au moins 20 cm.

Bon à savoir : il n’est pas facile de rattraper un défaut d’application, tel que les coulures. Les odeurs résiduelles de la peinture glycérophtalique ne disparaissent totalement qu’au bout de deux semaines, voire plus.

La peinture acrylique

Contrairement aux deux composants cités précédemment, la peinture acrylique ne sèche pas par évaporation de son solvant. En effet, le durcissement de ses résines est obtenu par polymérisation de l’acide acrylique. La peinture acrylique à séchage air est réputée pour les nombreux avantages qu’elle offre, à savoir :

  • une dureté exceptionnelle,
  • une bonne stabilité de teinte,
  • une conservation optimale du brillant,
  • un temps de durcissement relativement court,
  • la possibilité de rattraper facilement les défauts de surface.

N’oubliez pas de choisir le type de peinture en fonction du résultat visé. Vous avez le choix entre la peinture métallisée et la version nacrée. Innovantes, les peintures à effets spéciaux gagnent en popularité, grâce notamment à leurs propriétés particulières.

Le vernis, pour un fini parfait de votre véhicule

L’esthétique de la surface du carénage dépend en grande partie du type de vernis utilisé. Finition brillante, satinée ou mate, rien ne doit être laissé au hasard pour obtenir le rendu final recherché. Le vernis remplit également une fonction de protection et d’isolation. Il est conçu pour sceller la surface contre les agents atmosphériques, mécaniques et chimiques, les chocs et autres agressions extérieures. Les différents types de vernis sont catégorisés en fonction de leur teneur en solides (extrait sec).

Le vernis MS

Le Vernis Medium Solid affiche une faible teneur en solides. Il est apprécié pour sa brillance élevée, ainsi que pour sa bonne tenue aux hydrocarbures, agents chimiques, UV et intempéries. Cependant, une application de plusieurs couches est nécessaire pour obtenir une épaisseur suffisante en vue d’assurer une protection optimale de la peinture. Avant d’acquérir ce type de vernis d’ancienne génération, il est de mise de vérifier s’il respecte la norme VOC (volatile organic compound ou composés organiques volatils). La valeur affichée sur le contenant doit être inférieure à 420 g/l. Ainsi, la teneur en résine doit être supérieure à celle en solvant.

finition peinture carrosserie

Le vernis HS

Le Vernis High Solid nécessite moins de couches par rapport au Vernis Medium Solid, car sa teneur en solides est plus élevée. En outre, il est conforme à la législation environnementale européenne sur les émissions de composants organiques volatils. Cependant, son prix est légèrement revu à la hausse. Si vous voulez profiter d’un bon rapport qualité-prix, tournez-vous vers le vernis EC3000 proposé par la marque ECAR. Classé anti-scratch et anti-rayures, il s’applique généralement sur une base mate, à l’eau ou solvantée.

Le vernis UHS

Le Vernis Ultra High Solid affiche une teneur en solides relativement élevée. De ce fait, pour obtenir l’épaisseur sèche recherchée, le nombre de couches est moindre par rapport aux vernis HS et MS. Il est apprécié pour son caractère écologique et son temps de séchage ultra rapide. De plus, il est conforme à la réglementation environnementale en termes d’émissions atmosphériques (COV). Toutefois, la technique d’application s’avère plus compliquée par rapport aux deux types de vernis, HS et MS. Il convient d’opter pour le séchage à l’air libre pour obtenir des résultats correspondant à vos attentes. En tête de classement des vernis UHS à privilégier figurent les produits Deltron de la marque PPG et MC450 de Lechler ou le vernis XSpeed ECAR.

Le durcisseur, en complément du vernis

Il est nécessaire de prendre connaissance des différentes variantes de durcisseur pour vous assurer que le résultat final répondra à vos attentes.

Le durcisseur pour vernis

Ce type de durcisseur est indispensable pour garantir un séchage efficace et complet des apprêts ou de la peinture. Il est important de vérifier le taux de dilution préconisé, car il varie en fonction du produit à mélanger. D’une manière générale, il est compris entre 5 et 20 %. En vue de garantir un séchage rapide et une surface parfaitement brillante, lisse et nette, optez pour un durcisseur acrylique de la marque ECAR.

Le durcisseur mastic

Comme son nom l’indique, ce type de durcisseur est conçu pour se mélanger avec du mastic. Il peut également s’associer avec de la résine polyester bi-composant. N’hésitez pas à opter pour le durcisseur mastic résine BPO proposé par la marque française ECAR. Sa couleur rouge vous garantit la réussite d’un mélange parfaitement homogène. Ainsi, la vigilance est de mise lors de l’étape de préparation. Nous vous invitons à utiliser des lunettes, des gants et une crème de protection. D’un autre côté, assurez-vous que la surface à traiter soit à l’abri des éventuelles contaminations telles que les produits chimiques ou la rouille.

Le durcisseur polyvalent

Dans cette catégorie, vous trouverez différents types de produits affichant quatre vitesses de séchage : extra lent, standard, rapide et extra rapide. Le durcisseur universel vous permet ainsi de profiter d’un gain de temps optimal. Sachez que le temps de séchage du durcisseur extra rapide est réduit de moitié comparé à celui de la version standard. Une fois le produit appliqué, il convient de garer votre voiture dans un endroit où la température est comprise entre 5 et 15 °C. Misez sur les durcisseurs polyvalents proposés par ECAR, dont la composition est à base d’isocyanates. Ils se mélangent parfaitement avec les apprêts, les vernis et les peintures.

Comment utiliser un durcisseur ?

Que ce soit pour la peinture, le vernis ou l’apprêt, l’utilisation du durcisseur est réalisée en trois étapes :

  • ajoutez le produit petit à petit à la peinture, au vernis ou à l’apprêt,
  • mélangez correctement la préparation pour obtenir un mélange parfaitement lisse et laisser reposer pendant une dizaine de minutes,
  • pulvérisez sur la surface à traiter à l’aide d’un pistolet, en prenant soin de réaliser des mouvements allant de gauche à droite.

Côté dosage, il dépend de la surface à traiter et du produit à utiliser (peinture, vernis ou apprêt). En effet, pour obtenir un résultat satisfaisant, la préparation doit être réalisée suivant un taux de dilution spécifique. De ce fait, nous vous invitons à respecter à la lettre les préconisations de la fiche technique du produit. Notez également que lors de l’opération de mélange, il est de mise d’effectuer des gestes lents pendant 3 minutes. Prenez le temps de bien racler le fond et les bords du gobelet.

4/5 - (30 votes)