4 conséquences de la Covid-19 sur l’assurance auto

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire
L’assurance auto fait partie des principaux secteurs victimes de la crise sanitaire et économique causée par la pandémie du coronavirus. L’impact de la Covid-19 se présente de différentes manières. Cet article vous livre trois principales conséquences de la pandémie sur le secteur de l’assurance automobile.

Baisse remarquée sur le risque et le code des assurances

Selon l’article L113-4 du Code des assurances, un conducteur automobile peut bénéficier d’une réduction du montant de sa prime d’assurance. Cela se passe au niveau de la mise en œuvre de son contrat d’assurance auto. Cependant, les périodes de confinement causées par la pandémie du coronavirus avaient des mesures de restriction de déplacement. En plus de cela, le télétravail et l’école à la maison ont été adoptés. De ce fait, les habitudes de déplacements ont été modifiées. De nombreux conducteurs ne prennent plus leur voiture en semaine. Les risques d’accident ont ainsi diminué.

Des hausses et des incertitudes en assurance auto à cause de la crise de la Covid-19

La hausse des tarifs en ce qui concerne l’assurance auto est sans aucun doute un sujet qui revient de manière régulière. Ceci est dû au fait que ces derniers temps, le prix des primes est constamment en hausse. Toutes les catégories d’assurance sont concernées par ce phénomène. Cette situation revient de plus en plus cher à la population. Avec l’incertitude causée par la crise relative à la Covid-19, que le monde connaît aujourd’hui sur le plan économique, l’investissement financier dédié au domaine de l’assurance est aussi devenu un sujet préoccupant. Il a aussi un impact sur le budget des foyers.

Il y a moins d’accidents, mais le défaut d’assurance est en hausse

La pandémie de Coronavirus ainsi que certaines mesures sanitaires instaurées pour limiter la propagation du virus, notamment le confinement, ont entraîné une baisse de 80 % de la sinistralité sur les routes. En plus de cela, à la sortie de la quarantaine, une hausse de 6 % a été aussi remarquée au niveau du nombre de cas de défaut d’assurance automobile. Ceci est essentiellement causé par :
  • l’oubli du renouvellement de contrat d’assurance ;
  • le choix de manière consciente de ne pas souscrire à une assurance auto pour des raisons économiques.

Les compagnies d’assurance adoptent donc une nouvelle stratégie

Il a été constaté que le défaut d’assurance sera de plus en plus important à l’avenir. Les cotisations effectuées par les automobilistes sont en effet susceptibles d’augmenter de manière significative d’ici peu. Une progression entre 1,5 et 2 % est envisagée. Voici quelques estimations à prendre en compte :
  • certains acteurs vont probablement décider d’un gel au niveau de leurs tarifs associés aux économies de charges sinistres effectuées pendant la période de confinement ;
  • chaque compagnie d’assurance apporte clairement des explications sur l’usage qu’elle a fait des économies effectuées avec la baisse au niveau de la sinistralité auto pendant le confinement. Certains assureurs de renom ont montré l’exemple en décidant de verser à leurs clients les gains cumulés tout au long de cette période.
5/5 - (32 votes)