Peut-on conduire avec un corset lombaire ?

Le corset lombaire est un accessoire préconisé dans le cadre des douleurs dorsales qui touchent les hommes et les femmes. Le corset lombaire est capable de soulager diverses douleurs dans le dos de manière totalement différente.

Ce petit outil peut agir de trois mécanismes différents :

  • Tout d’abord, il va vous rappeler qu’il y a des mouvements interdits. Vous devrez éviter certaines actions, sous peine de mettre votre dos dans une posture désagréable.
  • Le corset lombaire est là pour immobiliser efficacement le segment vertébral douloureux. Les corsets lombaires peuvent être présents sous différentes manières, avec le plâtre et la résine. C’est grâce à celui-ci que l’on peut immobiliser la colonne lombaire. Sachez qu’il existe différents types de lombostats. Certains produits peuvent même être utilisés afin de bloquer une cuisse !
  • Le corset lombaire va être prescrit pour maintenir la colonne vertébrale correctement.

À la question de savoir si l’on peut conduire avec un corset, vous êtes au bon endroit. Nous allons expliquer les différents corsets qui existent, dans quelles situations ils sont prescrits et si vous pouvez conduire avec ou non.

L’opération d’une arthrodèse du rachis thoracique, lombo-sacré ou lombaire

Cette opération est douloureuse et peut nécessiter un long temps de récupération. Généralement, la peau se cicatrise assez vite, mais ce sont les tissus musculaires et les ligaments qui vont avoir besoin de plus de temps pour se remettre. C’est pourquoi tout un protocole a été mis en place par votre médecin traitant et/ou le chirurgien suite à l’intervention.

Pendant les mois qui vont suivre l’opération, vous devrez faire preuve d’une grande régularité dans le sérieux. L’objectif est d’éviter que certains éléments du corps soient sollicités trop tôt, ce qui pourrait ralentir de manière conséquente la mobilisation.

Parmi les actions à ne pas faire, on va retrouver la position assise. Pendant 6 semaines, celle-ci est déconseillée. La période peut sembler longue… Pendant les 4 mois après l’opération, vous devrez éviter certains gestes. Par exemple, on ne force aucun muscle de son organisme pendant 4 mois. Lorsque vous ferez des courses, vous éviterez de porter des charges trop lourdes pendant la même période. Il faut laisser le temps au corps et à l’organisme de se refaire après cette intervention.

En revanche, ce que les médecins conseillent, c’est de pratiquer la marche à une allure constante. Dès la sortie de l’opération, vous pourrez marcher. Le mieux est de trouver une surface plate avec peu de dénivelés. C’est ce qu’il va vous permettre de ne pas trop forcer sur les jambes et les autres muscles de votre corps.

En ce qui concerne la voiture, dans ces cas précis, on est autorisé à monter dans une voiture, après les 6 semaines suivant l’opération chirurgicale, seulement en tant que passager. Le port du corset dans ces moments-là est vivement recommandé. Les trajets effectués dans la voiture ne dureront pas longtemps. On fera uniquement de courtes distances et on demandera au conducteur d’être vigilant dans sa conduite (on évite la conduite sportive par exemple).

Pour vous remettre à conduire une voiture, il faut bien attendre 3 mois après l’évènement. Petite nuance : il ne faut pas porter le corset pendant la conduite, cela pourrait vous gêner.

Afin de ne pas vous précipiter dans les étapes, sachez que le chirurgien fera un suivi très précis et complet de votre état. C’est lui qui pourra vous indiquer précisément quand vous pourrez reconduire. Néanmoins, la plupart déconseillent l’utilisation du corset.

Enfin, il est possible, deux mois après l’opération, de reprendre certaines activités sportives, à une allure modérée, comme le vélo d’appartement et la natation qui sont des sports agréables pour votre organisme.

Ce n’est seulement qu’à partir du 9 ème mois que vous serez capable de reprendre tous les sports.

Deux types de corsets existent pour maintenir tout ou une partie du rachis

Les médecins vont vous prescrire l’un des deux types de corsets pour les personnes qui sont concernées. On va avoir les orthèses de maintien strict du rachis et les orthèses de maintien. Ces deux corsets ne sont pas prescrits pour les mêmes situations.

L’orthèse de maintien strict du rachis est disponible sous des corsets divers et variés, comme le corset OVALE, le corset thoracolombaire, le corset lombaire et le corset-minerve. Ce sont des produits médicaux destinés à offrir le meilleur maintien possible. Ils sont faciles à utiliser et peuvent se laver sans difficulté.

Vous pourrez utiliser l’orthèse de maintien strict de manière définitive ou temporaire. Tout va dépendre de la pathologie du patient et surtout de son besoin d’immobilisation requis par sa pathologie.

Pour obtenir ce type de corset prescrit par les orthoprothésistes, il va y avoir une étape d’empreinte à réaliser. Les corsets sont propres à chacun. Il faut connaître les mesures et les empreintes. Puis, il va vous la mettre en place, avec un essayage afin d’être sûr que le produit vous convient bien. Enfin, tout un suivi est mis en place pour s’assurer que vous ne ressentez aucune gêne et que vous pourrez avoir l’immobilisation nécessaire.

Les orthèses de maintien se trouvent dans des corsets d’immobilisation de la vertébrale B, de la vertébrale de série CIVS, de la vertébrale A CIVA et de la vertébrale B2 CIVB2.

Ces corsets se portent en compagnie d’une ceinture de maintien. Ce sont des produits médicaux uniques, sur mesure et qui s’adaptent à la grande majorité des morphologies qui existent sur Terre.

Pour créer cette orthèse, le professionnel de santé agréé va avoir besoin de plusieurs éléments comme la pathologie exacte, la morphologie du patient, son âge et son degré d’activité. Ces informations vont lui permettre de créer l’orthèse la plus adaptée, tant au niveau de la forme que de la force.

Comme pour l’orthèse de maintien strict du rachis, il y a les mêmes étapes à réaliser avant de délivrer le produit au patient. Toutefois, le patient verra avec l’orthoprothésiste le choix du système d’ouverture qui lui conviendra le mieux.

Ces corsets ne sont pas pensés pour être utilisés au volant en tant que conducteur, il faut en être conscient. Si vous souhaitez conduire ou être conduit, discutez-en avec votre médecin traitant et le chirurgien qui sont les personnes les plus qualifiées pour répondre à vos questions.

A lire aussi : Comment conduire une voiture automatique ?

Alain Frenoy

Anthony, 45 ans, diplômé d'un DUT Génie mécanique et productique. Ancien maquettiste automobile, je me suis reconverti pour la rédaction dans le domaine de l'auto. J'écris sur de nombreux médias Français notamment pour Webcarnews pour la rubrique conseils et guides d'achats.