La différence entre VSL (véhicule sanitaire léger) et taxi conventionné

Facebook
Twitter
LinkedIn
Sommaire

 

Est-ce que vous vous êtes déjà posé la question de savoir s’il y avait une réelle différence entre VSL ou Taxi conventionné ? Quand on s’intéresse aux véhicules sanitaires, on croise souvent ces deux termes. Mais, quelles sont les différences entre ces deux choses ? Nous allons mettre cela un peu au clair.

Quelques petites définitions

Avant toute chose, nous allons voir quelques expressions comme véhicules sanitaires et taxi conventionné.

VSL ou Véhicule sanitaire léger

Un véhicule sanitaire léger ou VSL est une automobile que l’on utilise pour amener des personnes blessées ou malades vers un établissement hospitalier. Ce véhicule permet un transport assis personnalisé ou TAP. Un véhicule de ce genre pourra emmener jusqu’à 3 patients et doit être dirigé par un ambulancier ou un auxiliaire ambulancier.

Le cas du taxi conventionné

Un taxi conventionné est un taxi qui s’est inscrit à une convention avec la caisse primaire d’assurance maladie pour pouvoir faire un TAP. Donc, il pourra dispenser aux patients une avance et un remboursement des frais de transport. 

Comment faire pour ordonner un véhicule sanitaire ?

Si vous avez besoin d’une ambulance à Lyon au lieu d’un taxi vsl, vous pouvez voir sur https://www.ambulance-lyon.comhttps://www.ambulance-lyon.com. Mais si vous avez besoin d’un véhicule sanitaire, vous devez savoir que le patient doit disposer d’une prescription médicale de transport assis que l’on appelle le bon transport. Dans ce cas, il va bénéficier d’un taxi conventionné qui est pris en charge et assuré par l’assurance maladie. Il y a quelques documents dont vous aurez besoin si vous voulez demander un transport assis :

  • Une prescription médicale : fournie par le médecin prescripteur
  • Une attestation de sécurité sociale, comportant le numéro d’assuré, la date de naissance, et la caisse d’assurance maladie ;
  • La carte vitale qui doit être à jour pour une entrée,
  • Une pièce d’identité,
  • Votre carte mutuelle,
  • Une demande d’accord préalable est nécessaire pour : un trajet de plus de 150 km ainsi que les séries d’une distance de plus de 50 km.

 

La véritable différence entre VSL et taxi conventionné

Avec l’analyse de ces deux termes, on peut constater une similarité entre taxi vsl et taxi conventionné. Voici leurs ressemblances :

  • Dans ces deux types de véhicules, les patients devront avoir affaire à un TAP (transport assis personnalisé) ;
  • Chacun de ces véhicules ne peuvent transporter qu’après l’ordonnance par un médecin via une prescription médicale de transport (PMT) ;
  • Ces types de transports font suite à un remboursement par votre sécurité sociale ;
  • Les deux véhicules se doivent de respecter les règles d’hygiènes ainsi que de confort ;
  • Le chauffeur a le devoir de transmettre tous  informations au personnel médical.

Voici maintenant ce qui les différencie :

  • Le véhicule sanitaire n’est fait que pour des transports sanitaires alors que le taxi conventionné, peut aussi faire des transports normaux (clients non malades ni blessés) ;
  • Est-ce qu’il y a une façon de reconnaitre et de différencier ces deux voitures ? En général, le VSL est un véhicule de couleur blanche avec une croix bleue. Le Taxi conventionné quant à lui ressemble aux autres taxis ;
  • Le véhicule sanitaire doit avoir un kit de premier secours. Ce n’est pas forcément le cas du taxi conventionné. Le chauffeur de ce dernier n’est pas obligé de donner les premiers soins à son client. Le chauffeur de VSL doit être capable de s’en charger si besoin il y a ;
  • Il faudrait que l’ARS ou Agence régionale de santé agrée le véhicule sanitaire. Ce qui n’est pas valable pour le taxi, car à part la convention avec la CPAM, il n’est soumis qu’aux réglementations et aux législations des taxis.

En résumé

Pour faire court, dans le véhicule sanitaire, le patient va être assis, c’est ce qui le différencie d’une ambulance. Il doit être une voiture légère (la plupart du temps, on a affaire à une berline). Il est soumis à une réglementation spécifique. Suivant la sécurité sociale, le taxi conventionné n’est pas un transport sanitaire. Ce n’est juste qu’un taxi qui a établi une convention avec la CPAM afin d’accorder à ses clients une avance et/ou un remboursement après la présentation d’une prescription du médecin traitant. 

4.9/5 - (38 votes)