Le top 5 des circuits automobiles français

Facebook
Twitter
LinkedIn
Sommaire

 

Adepte de voitures de course, vous souhaitez vous former en pilotage ? Découvrez le top 5 des circuits automobiles français.

 

Qu’est-ce qu’un stage de pilotage ?

 

C’est une formation en pilotage de voitures de course, réalisée sur un circuit automobile spécialisé et encadré par un moniteur aguerri. En suivant un stage de pilotage, vous découvrirez les sensations des pilotes professionnels en conduisant des voitures sportives adaptées, tout en bénéficiant des conseils d’un expert en pilotage. Effectuer un Stage de pilotage au circuit de Haute-Saintonge vous permettra de vous adapter aux 2200 mètres de piste, ponctuée de lignes droites, de virages et d’épingles. Pour vous accommoder à un circuit plus sinueux et vallonné, vous pouvez essayer le circuit de Lédenon. Des consignes de sécurité et des notions de base en pilotage de voitures de course vous seront exposés avant de commencer votre pratique

 

Le circuit de Haute-Saintonge

 

Créé en 2009 par le pilote Jean-Pierre Beltoise, puis dirigé par son fils Julien Beltoise, qui est lui-même un grand pilote de Formule Renault et de Formule 3, le circuit de Haute-Saintonge est un circuit de vitesse homologué par le CNECV, la FFSA et la FFM. Il a été fondé pour une « conduite juste » au moyen d’une pédagogie novatrice pour la sécurité routière, instaurée dans le cadre du développement durable pour les loisirs automobiles. Le circuit est situé dans le département de Charente-Maritime (17), à quelques kilomètres de Bordeaux et d’Angoulème, dans la commune de « La Génétouze »

 

Les forfaits proposés

Vous pouvez choisir parmi les forfaits ci-après pour piloter sur le circuit de la Haute-Saintonge :

  • le forfait « DÉCOUVERTE » qui vous permet de réaliser 9 tours sur le circuit de course ;
  • le forfait « DEMI-JOURNÉE » qui vous donne droit à 14 tours ; 
  • le forfait « JOURNÉE » qui comprend un maximum de 28 tours.

Détails du circuit

Que vous soyez débutant ou confirmé, vous serez amené à tester 2 lignes droites importantes de 650 mètres au total, une réunion de 7 virages en dévers et en épingles, des doubles gauches et des courbes en aveugles ainsi qu’un relief vallonné pour découvrir les sensations de vitesse. Ce circuit a été particulièrement étudié pour vous procurer du plaisir et vous offrir un apprentissage rapide. Avec une longueur maximale de 2 200 mètres et une largeur comprise entre 11 et 12 mètres, les installations du circuit sont neuves et de qualité. Il dispose d’une infrastructure environnementale avant-gardiste. 

 

Les voitures utilisées

Vous conduirez des monoplaces Formule Renault 2.0 comprenant :

  • une coque 100 % carbone ;
  • 4 cylindres de 16 soupapes 1998 cm3 ;
  • une puissance maximale de 200 chevaux ;
  • une boîte de vitesse en 6 rapports AV dotée d’une commande séquentielle avec  paddle shift (Palette au volant)   ;
  • un poids de 490 kg ;
  • une vitesse de pointe de 250 km/h ;
  • des pneus Michelins Slick ou pluie,
  • une performance supérieure au tour.

Le circuit de Nîmes-Lédenon

 

Ancienne piste de cross, ce circuit a été réédifié par le couple Bondurand et a reçu son homologation par la FFA en 1973. Il a accueilli de grandes courses nationales et internationales ainsi que des rencontres sportives. De plus, il offre divers avantages à ceux qui souhaitent suivre un stage de pilotage. Il est situé dans la région Languedoc-Roussillon, à 10 kilomètres de Nîmes, à 30 kilomètres d’Avignon et à 150 kilomètres de Marseille.

 

Les forfaits proposés

Toujours pour s’adapter à vos besoins, le circuit de Nîme propose :

  • un forfait « DÉCOUVERTE » de 7 tours sur le circuit de course ;
  • un forfait « DEMI-JOURNÉE » de 12 tours ; 
  • un forfait « JOURNÉE » de 24 tours.

Détails du circuit

Il s’étend sur 3 150 km avec une largeur comprise entre 9 à 12 mètres. C’est un circuit de référence pour les grands championnats. Il possède une grande infrastructure pouvant recevoir divers événements sportifs. En effet, il comprend des pistes sinueuses et vallonnées, des virages triples gauches, suivis d’autres virages (« du pont », « la carrierasse », « du camion », « du cavalet », « de la servie ») et une ligne droite en montée. C’est un circuit disposant de plusieurs obstacles qui amélioreront votre maîtrise des techniques de pilotage.

 

Les voitures utilisées

Tout comme vos parcours au circuit de la Haute-Saintonge, vous conduirez des monoplaces Formule Renault 2.0 avec les mêmes caractéristiques.

 

Le circuit de Mortefontaine

 

Créé en 1956 par le constructeur automobile Simca, le circuit de Mortefontaine ou CERAM est situé dans l’Oise et est le circuit le plus long dans toute la France

 

Détails du circuit

Autrefois, il comprenait une seule piste de 4 000 m destinée aux essais automobiles. Pour vous procurer encore plus de sensations, ce circuit est maintenant composé de 2 pistes d’un circuit routier long de 5,2 km et d’un anneau de vitesse de 3 km.

 

Les voitures utilisées

En vous inscrivant à une formation sur ce circuit, vous pourrez tester la conduite des voitures mythiques comme la Ferrari ou la Lamborghini.

 

Le circuit du Castellet

 

Créé en 1970 par Paul Ricard, ce circuit situé dans le Var, fait partie des plus mythiques après avoir été plusieurs fois hôte des Grands Prix de France de F1

 

Détails du circuit

Le circuit du Castellet est connu pour son aspect unique grâce à ses zones de dégagement rouges et bleues.

 

Les voitures utilisées

En testant ce circuit, vous aurez la chance de conduire une Ferrari aux atouts incomparables.

 

Le circuit du Mans

 

Situé dans la ville du Mans, ce circuit appelé aussi parfois le circuit de la Sarthe a été construit en 1923 grâce à trois hommes : Georges Durand, Emile Coquille et Charles Faroux.

 

Détails du circuit

Il dispose de deux circuits : 

  • le circuit de la Sarthe avec 13,6 km de long qui n’est praticable que pendant les épreuves spécifiques des 24 heures du Mans ;
  • le circuit Maison-Blanche de 2,8 km dont un parcours commun avec les 24 heures du Mans, pouvant être parcouru toute l’année.

Les voitures utilisées

Lors des courses, les professionnels ne conduisent que des voitures réglementées LMDh (Le Mans Dayton h), dont l’épine dorsale correspond à la voiture complète dépourvue de moteur thermique, d’une carrosserie et d’un système hybride. Elles sont fournies avec des châssis fabriqués Dallara, Multimatic, Ligier et Oreca.

4.9/5 - (33 votes)