Acheter une voiture d’occasion : un choix économique

voiture occasion
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire

Vous souhaitez vous offrir un véhicule ? Vous hésitez entre acheter une voiture d’occasion et une voiture neuve chez un concessionnaire ? Voici un article qui va vous aider à faire pencher la balance du côté de l’occasion.

Les coûts d’une voiture d’occasion sont réduits et elle présente plus de commodité

Le principal facteur de votre paiement d’assurance auto est la valeur de votre voiture. C’est pourquoi acheter d’occasion pourrait vous aider à économiser une somme d’argent importante chaque mois. Les taxes sur les voitures seront également réduites. En plus de cela, si la voiture existe depuis plus longtemps, les pièces sont souvent plus abondantes et disponibles sur le marché.

C’est plus fiable

Certaines grandes marques de voiture ont élevé la barre en proposant des véhicules qui durent beaucoup plus longtemps qu’avant. Les acheteurs n’ont plus à soustraire le kilométrage d’une voiture de 100 000 pour calculer la durée de vie restante du véhicule. Une voiture d’occasion bien entretenue peut vous donner des années de fiabilité avec un entretien léger.

Pour avoir une panoplie de choix

Peu de lots peuvent offrir la sélection disponible dans un bon lot de voitures d’occasion. Vous cherchez un SUV crossover sportif ? Pour acheter et comparer du neuf, vous devez aller de concessionnaire en concessionnaire toute la journée. Des professionnels sont spécialisés dans la vente de voitures d’occasion. Vous n’avez qu’à leur faire part de vos besoins et de vos goûts et ils vous proposeront une large gamme de choix pouvant vous convenir.

L’amortissement est optimal

D’un point de vue purement financier, acheter une nouvelle voiture est un mauvais investissement. Certains véhicules peuvent perdre 30% de leur valeur juste en quittant la concession. Sans une mise de fonds importante, votre prêt pourrait être « sens dessus dessous » pendant la majeure partie de sa durée de vie. Cela veut dire que vous devez plus que la valeur du véhicule. Cette équité négative peut être un passif dans de mauvaises circonstances. Les garanties et les forfaits accompagnant la plupart des voitures neuves expirent souvent au moment où la voiture vieillit suffisamment pour commencer à subir des défaillances de pièces. Une bonne règle empirique pour la dépréciation à la revente est que les voitures perdent :

  • 20 % de leur valeur la première année ;
  • 15 % par an par la suite.
4.6/5 - (16 votes)