Comment installer un détecteur de radar ?

L’installation du détecteur de radar n’est pas complexe en soi. C’est l’histoire de quelques petites bricoles qui sont réalisables par presque tout le monde.

Son installation se doit d’être essentielle pour être quasiment indétectable. Certains produits ont une efficacité redoutable qu’il serait dommage que les policiers tombent dessus en cas de contrôle.

Le flash du radar intrigue les conducteurs. Il faut trouver des solutions intéressantes pour éviter de recevoir ce courrier qui indiquera que vous avez été pris en flagrant délit d’un excès de vitesse. Pour y remédier, le détecteur de radar est certainement l’outil qu’il vous faut. On va vous le présenter dans une première partie. Dans une seconde partie, on va évoquer les majeurs critères importants à prendre en compte (un article complet est dédié à ce sujet). Enfin, on terminera par les petites instructions nécessaires pour l’installation du meilleur détecteur de radars avec des conseils.

Carte d’identité du détecteur de radar en 2019

Il s’agit d’un petit boîtier qui va fonctionner avec les ondes électromagnétiques. Le principe de ces objets est de pouvoir repérer efficacement tous les radars qui émettent des ondes particulières à quelques mètres autour de la voiture en mouvement.

Quand l’appareil en a repéré quelques-unes, il informera le conducteur par des signaux lumineux ou sonores.

Pour le côté théorie, nous avons signalé toutes les informations décrivant le but de cet objet. En pratique, le détecteur de radar est un véritable fléau. Il se présente sur le marché français, via des sociétés dont les boutiques sont situées à l’étranger. Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’il est interdit ! La législation française n’autorise pas l’utilisation de ces appareils sur le marché français. Les raisons sont multiples. Tout d’abord, c’est endommager le travail des forces de l’ordre. Ensuite, les radars sont là pour protéger, avant tout, les occupants de la voie publique. La sanction n’est pas là pour inciter à « prendre de l’argent », mais plutôt à rendre tous les usagers responsables. Enfin, le radar est aussi là pour faire respecter le Code de la Route qui a été imposé par le gouvernement il y a quelques années.

Généralement, les principaux radars que l’on peut trouver sur le marché actuel sont les radars pour la vitesse ou le franchissement des feux tricolores quand il est au rouge.

Les détecteurs de radars seront efficaces dans les deux cas. C’est d’ailleurs pour cela qu’on les recommande fortement. Ils peuvent se présenter sous plusieurs formats différents. C’est ainsi qu’il y a des modèles qui sont plus discrets que d’autres.

Nous préciserons qu’en cas de contrôle, le conducteur qui possède un détecteur de radar est passible d’une amende financière importante ainsi qu’un potentiel retrait de points.

Les 4 critères principaux pour l’achat détecteur de radar

Les détecteurs de radars sont spécifiques. Plusieurs éléments les distinguent d’un produit à un autre.

En tout premier lieu, ce sera la législation. Certains appareils sont strictement interdits à la circulation en France, quand d’autres peuvent être utilisés. Ces derniers ne sont pas appelés « détecteur de radar », « avertisseur de radar » ou « avertisseur de danger ». Ces termes ne sont plus autorisés à la vente. On parle d’un assistant à la conduite. Le travail n’est pas le même. Mais les résultats sont sensiblement identiques, pour le consommateur.

L’assistant de conduite va fonctionner avec un système de « zones de danger ». Elles peuvent regrouper tous les types de radars. Ce peut être les radars tronçons, les radars en cabine que l’on voit sur le bord des routes, les nouveaux radars qui sont dans la forme d’un poteau, les voitures mobiles qui ont des radars temporaires ou encore les radars aux feux tricolores qui flashent quand le véhicule a franchi le feu rouge.

Le second paramètre à prendre en compte sera l’installation de l’appareil. Nous avons 3 dispositifs de fixation qui existent sur le marché. En tout premier lieu, on va retrouver le détecteur de radar classique, celui qui fonctionne avec un cordon qui est branché sur la voiture pour être alimenté. Le second va être le détecteur de radar qui est sans-fil. Ainsi, il présente l’immense avantage de pouvoir être utilisé dans plusieurs véhicules, sans difficulté. C’est pratique pour les personnes qui ont deux voitures.

Enfin, le dernier détecteur de radar, ce sera celui qui est à distance. Nous ne pourrons pas expliquer comment ils se montent, car ces appareils sont rarement libres sur le marché actuel. On n’en a pas trouvé. En revanche, de ce que l’on sait, leur efficacité est diablement redoutable.

Le type d’alerte sera le troisième critère important. Certains appareils afficheront un signal visuel sur un écran s’il en est équipé ou alors ce sera par le biais d’un son.

Le quatrième point essentiel au bon fonctionnement du détecteur de radar, c’est le GPS. Les GPS commercialisés ce jour ont la capacité de connaître, via une base de données importante, la position des radars fixes, feux rouges et certains tronçons. Une véritable aubaine pour le conducteur qui veut un élément complet.

Comment réussir l’installation de son détecteur de radar ?

En fonction du type de détecteur de radar que vous avez, l’installation ne sera pas la même. Cependant, il est possible d’en avoir plusieurs indices.

Les appareils connaissent deux modes d’alimentation : soit par la présence d’une pile, soit par une connexion directe à la voiture. Le détecteur de radar doit être monté à l’avant de la voiture. Mais attention : il ne doit pas être placé n’importe où. On vous conseillera sous le pare-brise, dans l’optique où vous n’avez pas de pare-brise athermique. C’est une matière qui réduira à néant l’efficacité de l’appareil, car les pare-brise athermiques vont bloquer tous les types de signaux, qu’ils soient laser ou radar. En revanche, la présence des vitres teintées ne pose pas de difficulté apparente.

Une fois qu’il est en place, il faudra bien veiller à le programmer correctement. Le choix de la langue, les méthodes de signalement, le volume, le style d’alerte…

Ensuite, il faudra préciser quel est le pays que vous souhaitez couvrir. Car les limites de vitesse ne sont pas les mêmes d’un pays à un autre. Quand l’appareil affiche un voyant (vert pour la plupart du temps), c’est que le détecteur de radar pas cher est actif. Vous pourrez partir à l’aventure avec, en toute quiétude ! On vous recommandera de rouler dans les endroits où vous connaissez la présence de radars pour juger de son efficacité.

Comment installer un détecteur de radar ?
4.1 (81.82%) 33 vote[s]