Comment sont réalisés les diagnostics automobiles ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire

Le diagnostic automobile est un procédé qui permet de détecter des défaillances ou les dysfonctionnements d’un véhicule. Il précède généralement la réparation et s’avère indispensable pour assurer la sécurité ainsi que le bon fonctionnement d’un véhicule. La méthode employée pour le diagnostic automobile dépend du type de voiture. Les différents moyens et les étapes pour l’effectuer sont à découvrir ici.

L’utilisation d’un outil de diagnostic automobile multimarque pour professionnels

Les récentes voitures apparues sur le marché sont pour la plupart équipées d’électronique. Pour une voiture de ce type, un diagnostic automobile est réalisé par un appareil spécifique. Encore appelé valise de diagnostic auto, cet outil permet d’effectuer un scan complet de la voiture afin de déceler les moindres défaillances, même avant qu’elles se transforment en panne.

En effet, ce type de voiture est constitué de systèmes et de sous-systèmes qui peuvent rendre difficile la détection d’une quelconque anomalie. Avec un matériel de diagnostic automobile, il est plus aisé d’examiner les réseaux formés par les capteurs, les actionneurs, la batterie et les différents modules électroniques du véhicule.

Un appareil de diagnostic est généralement doté d’une interface blanc-noir ou à couleur, avec un stylet ou tactile. Certains sont monomarques, c’est-à-dire compatibles avec une seule marque de voiture, et d’autres sont multimarques. Ce dernier modèle, capable d’examiner plus de 60 marques de véhicules est le plus recommandé. N’hésitez pas à vous renseigner pour obtenir plus d’information ici sur cet outil de diagnostic auto.

valise diagnostic automobile

Les étapes pour réaliser un diagnostic automobile électronique

Il est possible de faire un diagnostic auto soi-même si on maîtrise l’utilisation de la valise monomarque ou d’une valise multimarque pour professionnels. Dans le cas contraire, il vaut mieux se rendre dans un atelier de spécialiste, dans un garage ou chez un concessionnaire. Les étapes à suivre pour réaliser un diagnostic automobile électronique sont relativement simples.

Le branchement

Pour démarrer un diagnostic électronique, il faut brancher le port du matériel sur la prise OBD ou OBD2. Elle se trouve généralement sous le tableau de bord, à proximité du volant ou dans la boîte à gants. Ensuite, mettez le contact du véhicule et démarrez-le pendant que la valise est toujours branchée. Cette dernière peut exiger que vous renseigniez des informations concernant la voiture (marque, modèle, puissance du moteur, etc.). Certaines valises de diagnostic auto peuvent toutefois identifier automatiquement les informations du véhicule à l’aide d’une technologie Auto VIN.

Après le branchement, vous pouvez lancer, selon le modèle, un diagnostic complet prenant en compte tous les systèmes du véhicule ou un diagnostic partiel tels que le diagnostic moteur ou le test de batterie.

L’affichage et lecture des données de l’examen

Une fois le diagnostic lancé, les défaillances détectées par le matériel sont affichées directement sur l’interface, pour une valise munie d’un écran. En ce qui concerne les valises qui fonctionnent en mode Bluetooth ou en Wifi, les données du diagnostic sont affichées sur l’ordinateur, la tablette ou le téléphone connecté. Elles se présentent sous la forme de codes d’erreur dont la signification est donnée directement sur le support de lecture ou dans les documents fournis.

Les réglages

Dans certains cas, la valise de diagnostic auto est en mesure de résoudre elle-même des dysfonctionnements qu’elle a identifiés. Pour d’autres problèmes, il faut prévoir une action pour régler les défaillances ou faire un entretien. Ainsi, selon les fonctionnalités du matériel, il est possible d’effectuer :

  • l’effacement des codes défaut,
  • le codage des injecteurs,
  • la régénération du filtre à particules,
  • l’entretien du système de frein de stationnement EPB,
  • la suppression du voyant moteur,
  • la purge du système ABS,
  • l’initialisation de la batterie.

Les mains dans le cambouis : la méthode à l’ancienne

Certains anciens modèles de voiture ne sont pas équipés d’un système électronique pour permettre un examen avec un appareil. Pour ce type d’automobiles, les diagnostics sont réalisés de façon manuelle par un garagiste. Ce dernier, les mains dans le cambouis, use de ses compétences et de son expérience pour détecter les dysfonctionnements de la voiture à partir des pièces mécaniques qu’il inspecte.

Il procède ensuite à la réparation et à une vérification finale pour constater l’amélioration de l’état du véhicule.

4.9/5 - (32 votes)