Comprendre les différents contrats d’assurance auto

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

L’assurance auto est un poste de dépense souvent important et comme la souscription de celle-ci est obligatoire, il est important de faire le bon choix. Que vous changiez de voiture ou que vous cherchiez à être mieux couvert ou à payer moins cher, voici nos explications pour choisir votre contrat d’assurance automobile.

Les garanties minimales : l’assurance au tiers

Si vous roulez très peu, que votre budget est très serré ou que votre véhicule n’a pas une grande valeur financière, l’assurance au tiers est probablement celle qu’il vous faut. La couverture dont vous bénéficiez est très réduite, puisqu’elle ne comprend que les dégâts et dommages faits à des tiers : passagers de votre voiture, piétons, autres usagers de la route, mais pas le conducteur, ni les dommages subis à votre véhicule. En cas d’accident responsable ou si aucun tiers n’est identifié, vous ne bénéficiez donc d’aucune couverture, de même en cas de catastrophe naturelle, attentat ou si vous vous faites voler votre voiture. C’est le type de contrat choisi le plus souvent par les jeunes conducteurs, afin de réduire le coût de leur assurance auto. 

Les garanties intermédiaires : l’assurance intermédiaire

Si votre voiture prend de l’âge, et qu’une assurance tous risques n’est pas envisageable, les compagnies d’assurance comme Mieux Assuré proposent des formules au tiers améliorées, comprenant des garanties supplémentaires. Vous pourrez opter pour une couverture comprenant en plus l’assurance bris de glace, mais également les catastrophes naturelles, et même une couverture contre le vol et l’incendie, avec remplacement valeur à neuf. Vous avez donc la possibilité de choisir votre assurance auto sur mesure, pour un coût variable en fonction des options que vous choisirez.

Les garanties complètes : l’assurance tous risques

L’atout majeur de l’assurance tous risques est justement sa couverture étendue à la plupart des risques, y compris le conducteur et son véhicule. Bien qu’étant la plus chère des assurances, elle permet de bénéficier d’un dédommagement maximal en cas de sinistre, que vous soyez responsable ou non. Ce type d’assurance est à privilégier si vous avez un véhicule de valeur, mais également s’il est stationné régulièrement dans une zone où le vandalisme est courant. Les risques annexes tels que catastrophe naturelle, technologique ou attentat sont également couverts par votre contrat. C’est le choix de la plupart des Français lors de l’achat d’une voiture neuve, et près d’un contrat d’assurance auto sur deux est un contrat tous risques. 

Le système de bonus/malus

Conçu à l’origine pour récompenser les bons conducteurs, et utilisé par la majorité des assureurs, le système de bonus et malus permet, si vous n’avez pas de sinistre responsable, de faire baisser le tarif de votre police d’assurance avec le temps. Au départ, votre coefficient de départ est de 1, et avec les années, il diminue (pour les bons conducteurs) ou augmente (en cas de sinistre responsable). Chaque année de bonne conduite diminue votre coefficient de 5%, vous multipliez donc celui-ci par 0,95. Chaque sinistre responsable ajoute 25% à votre coefficient, qui est ainsi multiplié par 1,25. 

Le coefficient minimum est généralement de 0,50, soit un bonus de 50% sur le tarif normal de votre contrat et le coefficient maximum est de 3,50, soit une augmentation de tarif pouvant tripler le coût de votre police d’assurance.