Jeune conducteur : quel disque A choisir pour votre voiture ?

Lorsque vous obtenez votre permis de conduire, la réglementation impose la pose probatoire d’un signe indiquant aux autres utilisateurs de la route que vous êtes jeunes conducteurs.Cette distinction s’effectue par la pose d’un sigle : le fameux A.

Pourquoi poser un A ?

Les jeunes conducteurs doivent apposer un A à l’arrière de leur véhicule pendant une période de trois ans. Si le conducteur a fait de la conduite accompagnée, elle est réduite à deux ans. Cette durée de pose du A est à considérer comme une période d’essai pour que le jeune conducteur puisse acquérir toute l’expérience nécessaire.

Le statut d’Apprenti conducteur

Les jeunes conducteurs ont un statut d’apprenti conducteur. Une qu’ils ont obtenu leur sésame pour circuler avec un véhicule sur les routes, ils doivent “faire leur preuves” pendant la période probatoire. Cela se traduit par l’acquisition d’expérience au volant, ainsi qu’une absence d’infractions au code de la route. Ce statut se caractérise aussi par le nombre de points au départ. En France, le maximum est à 12 points. Les jeunes conducteurs commencent à 6 points et récupèrent 12 points au bout trois ans ou deux ans pour les conduites accompagnées.

À quoi sert le A ?

Sachant qu’il est apposé pendant la période probatoire, il permet d’indiquer aux autres automobilistes que le conducteur est un novice. Son apposition permet également de respecter le code de la route.

Où apposer le A ?

Selon le code de la route, il est interdit d’apposer le A sur la vitre arrière de votre véhicule. Néanmoins, les forces de l’ordre tolèrent cette pratique, pourvu qu’il ne soit pas placé dans des endroits gênant le champ de vision du conducteur et qu’il ne masque pas la plaque d’immatriculation.

La norme des A

La taille, les couleurs, le format sont réglementés. Le A est en majuscule, en rouge avec un rond de 15 cm de diamètre en fond blanc.

Par ailleurs, votre auto-école vous fournit un macaron ou vous pouvez en récupérer un de vos amis. Cependant, il est possible de vous procurer grâce à un achat de stickers auto en ligne.

Quels sont les différents types de A ?

Il en existe sous différents formats pour vous trouviez celui qui vous convient sur ce site.

Le A électrostatique

Grâce à l’électricité statique, le sticker colle facilement à la surface vitrée. Vous pouvez ainsi le positionner à votre guise.

Le A magnétique

Aussi pratique que le précédent, il s’enlève très facilement et s’aimante sur toute la tôle arrière de votre véhicule.

Le A adhésif

Ce procédé colle le A pour toute la durée de la période probatoire. Vous ne vous en souciez plus pendant toute cette durée. En revanche, lorsque vous enlevez l’autocollant, des différences de teintes peuvent être visibles sur votre peinture.

Les risques encourus sans la pose du A

Il est conseillé de respecter la réglementation. Dans le cas contraire, vous êtes verbalisé par les forces de l’ordre. L’amende est fixée à 35 euros, et minorée à 22 euros si le conducteur paye dans les trois jours.

Une fois que vous obtenez votre permis de conduire, vous devenez un apprenti conducteur pendant trois ans, ramené à deux ans si vous avez fait de la conduite accompagnée. Dans ce cadre, vous devez poser un sigle A. Il en existe de différents types (adhésif, magnétique ou électrostatique). Il est fortement conseillé de respecter sa pose.