La réglementation sur les coffres de toit

Le coffre de toit est un accessoire automobile permettant d’offrir une capacité de stockage plus importante. Cet objet ira se placer sur le toit de la voiture. Il existe deux types de coffres de toit, le coffre de toit rigide et le coffre de toit souple.

Le coffre de toit fait partie de ces éléments que l’on ne choisit pas sur un coup de tête. Bien au contraire. Il y a de nombreux paramètres qui entrent en considération, dont la législation française concernant le coffre de toit.

Dans cet article, nous allons présenter le coffre de toit et préciser quels sont les objectifs d’un tel objet. Dans une seconde partie, on va brièvement aborder les différences entre chaque type de coffre de toit. Enfin, dans une dernière partie, on abordera la réglementation française à propos du coffre de toit.

Le coffre de toit : un indispensable

Comme son nom l’indique, le coffre de toit est avant tout, un coffre. C’est-à-dire un élément dans lequel plusieurs objets peuvent être rangés. C’est ce que l’on appelle le stockage.

Mais pourquoi avoir deux coffres ? Pour plusieurs raisons !

  • Le coffre de toit est cet élément indispensable pour les personnes qui partent régulièrement en vacances, aussi bien à la montagne qu’à la mer. C’est de cette façon que les individus vont pouvoir ranger dans le coffre de toit ce qui ne peut pas être placé dans la voiture. On va penser aux accessoires de plage ou à certaines valises.
  • La seconde raison d’utiliser ce coffre de toit est très certainement le travail. Les professionnels sont nombreux à se trouver dans des voitures et ont un coffre de toit pour y stocker toutes les affaires nécessaires. Toutefois, de plus en plus d’entreprises investissent dans des véhicules de fonction de plus grandes tailles, comme l’utilitaire.
  • Le coffre de toit souple sera utilisé pour de très brefs trajets afin de ne pas encombrer le conducteur dans sa vie de tous les jours.

On comprend mieux le rôle du coffre de toit désormais.

Les deux types de coffres de toit

Le coffre de toit actuel existe sous deux formes différentes : rigide et souple.

Les deux matières ne vont pas s’adresser aux mêmes personnes. En effet, le coffre de toit rigide s’adresse aux individus qui sont à la recherche d’un élément qui soit fiable, étanche et résistant face aux variations atmosphériques.

Pour les personnes qui veulent partir le temps d’un week-end, car elles sont en quête de sensations, le sac de toit sera l’alternative plus adaptée.

Le coffre de toit rigide présente également un inconvénient : il faut le stocker. Ce n’est pas toujours évident de trouver l’espace nécessaire pour stocker le coffre de toit dans un logement. Il faut s’adapter. Ce sont des points à prendre en considération. Le sac de toit sera bien plus malléable et facile à manipuler. Il se pliera et prendra beaucoup moins de place.

Toutefois, le coffre de toit souple n’a pas besoin de barres de toit… il suffit de couper l’une des sangles et hop, le sac de toit est volé. Il est évident que lorsque le coffre de toit rigide est équipé d’une serrure, alors le risque d’être volé est bien moins important.

Entre les deux, il n’y a pas de meilleur produit. C’est à vous de choisir celui qui vous conviendra le plus.

La réglementation du coffre de toit

Le coffre de toit ne possède pas de réglementation spécifique. La législation française n’est pas exigeante sur ce point. En revanche, elle impose le suivi strict des règles de sécurité qui peuvent mettre en péril la santé du conducteur et des véhicules situés autour.

Chaque coffre de toit est livré avec une notice d’utilisation. Celle-ci va pouvoir vous informer des bonnes conditions pour utiliser le coffre de toit sereinement. En respectant toutes les instructions, vous serez tranquilles à ce sujet.

La bonne utilisation du coffre de toit passe avant tout par sa bonne installation. Celui-ci doit être pleinement centré sur les barres de toit. Les charges présentes dans le coffre de toit devront être réparties un peu partout dans le coffre et ne pas bouger. On recommandera de poser les charges les plus lourdes à l’arrière du coffre dans une position centrale.

Le coffre de toit que vous aurez acheté devra être homologué. Pour circuler sereinement en France, on vous recommandera d’opter pour l’homologation NF qui correspond à la norme française. L’utilisation du matériel homologué CE indiquera une validation des normes européennes.

Le PTAC ne devra pas être dépassé, loin de là. C’est ce que l’on appelle le Poids Total Autorisé en Charge.

Le coffre de toit doit être fixé selon les recommandations fournies par le constructeur. Les accessoires doivent être attachés solidement.

Pour éviter que des objets ne bougent, pour des raisons diverses et variées, on va vous recommander le placement d’un filet de protection afin de maintenir toute la cargaison en place.

Nous avons évoqué le PTAC. Mais vous devez prendre conscience des capacités maximales que le constructeur recommande.

La plupart des véhicules doivent être équipés de barres de toit. Nous en avons testé plusieurs modèles sur des véhicules différents durant notre test barres de toit.

Il faudra bien s’assurer de la compatibilité entre les barres de toit et le coffre de toit.

La dernière information à prendre en compte va concerner le chargement présent sur les barres de toit. Cela est valable pour les personnes qui veulent transporter un coffre de toit rectangulaire avec une échelle ou du matériel pour faire une activité. Le chargement ne doit pas dépasser les longueurs du véhicule. Tout comme le dépassement du PTAC ne peut pas être autorisé.