Le panneau routier

panneaux routiers
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire

Il est impossible de se promener sur les routes sans apercevoir au moins un panneau routier. Ces derniers servent à renforcer la prévention routière. Leur emplacement est toujours stratégique car les symboles qui y sont inscrits ont leur signification propre. C’est la raison pour laquelle le Code de la route est enseigné durant les cours de conduite, car savoir déchiffrer les panneaux contribue à la sécurité des usagers.

exemple panneaux routiers

Les grandes familles de panneaux

Les panneaux de danger

Ils sont reconnaissables à leur forme triangulaire et leur rebord est rouge. Ils renseigne l’usager sur un danger ou un obstacle qu’ils vont rencontrer sur la route. Lorsque l’intérieur du panneau est jaune, cela signifie que le danger est temporaire ( par exemple la projection de gravillons dans le cadre d’un chantier temporaire sur la portion de route). Ils imposent à l’usager une vigilance particulière et les prévient d’adapter leur conduite aux circonstances.

Exemples de panneau de danger : passage pour piétons, présence de ralentisseur, débouché de cyclistes…

 

Les panneaux d’interdiction

De forme arrondie, avec une bordure rouge, les panneaux d’interdiction préviennent l’usager d’une limitation absolue  ou d’une interdiction immédiate.  Ils peuvent être combinés à un panonceau qui indiquer si l’interdiction est limitée à une catégorie d’usagers ou sur une proportion définie de la chaussée.

Exemples de panneau d’interdiction : panneau d’interdiction de stationner, panneau sens interdit, panneau limitation de vitesse, accès interdit aux véhicules transportant des marchandises dangereuses, interdiction de tourner à gauche…

 

Les panneaux d’indication

Ils ont une forme carrée (ou dans certains cas rectangulaires), une bordure blanche et un intérieur bleu ou blanc (pour les panneaux de service). Ces panneaux, comme leur nom l’indique, donnent des informations utiles aux usagers concernant la sécurité et le confort de leur trajet. Leur présence n’implique pas d’obligations ou de contraintes mais ils incitent les usagers à rester attentifs.

Exemples de panneau d’indication : panneau indiquant la pré signalisation d’une borne de retrait de ticket de péage, chaussée à double-sens sens opposé réservé aux cycles..;

 

Les panneaux d’obligation

De forme circulaire, et de couleur bleue, ces panneaux obligent au respect des prescriptions ou règles, et ce sur la section de route indiquée après le  panneau. Ils peuvent indiquer une direction obligatoire à suivre ou un minimum de vitesse à respecter.

Exemple de panneau d’obligation :  sortie d’aire piétonne, obligation de contourner par la droite…

 

Les panneaux de priorité et d’intersection

Garants du bon fonctionnement du réseau routier, les panneaux d’arrêt guident les usagers sur la route afin qu’ils sachent où stopper et qui a la priorité. Ils sont toujours accompagnés d’un marquage au sol.

Exemples de panneau de priorité : le panneau “cédez-le-passage”, le panneau STOP

 

Les types de panneaux de signalisation

Ils ont répartis selon les types suivants

Type A

  • A : Panneaux de danger
  • AB : Panneaux d’intersection et de priorité

Type B :

Ce sont les panneaux de prescription

  • panneaux d’interdiction
  • panneaux d’obligation
  • panneaux de fin de prescription

Type C

Ils sont :

  • C : Panneaux d’indication utiles pour la conduite
  • CE : Panneaux d’indication d’installations utiles

Type D

Ce sont :

  • D : les panneaux de direction
  • Dp : panneaux de jalonnement piétonnier
  • Dv : panneaux de jalonnement des aménagements cyclables
  • Dc: Panneaux de signalisation d’information locale

Type E

  • E : panneaux de localisation
  • EB: Panneaux de début et de fin d’agglomération

Type F

Ces panneaux sont relatifs aux bornes de jalonnement kilométrique et hectométrique

 

Type G

Ce sont les panneaux de position des passages à niveau

 

Type H

Ce sont les panneaux d’information

 

Type ID

Ce sont les idéogrammes, emblèmes et logotypes

 

Type J

Ce sont les balises.

 

Type AK, K, KC et KD

ce sont les panneaux de signalisation temporaire

 

Type M

Ce sont les panneaux additionnels ou panonceaux

 

Type R

Ce sont les feux et signaux lumineux

 

Type S

Ce sont

  • SE : symboles
  • SR: panneaux d’information de sécurité routière

Type X

C’est le signal spécifique à la signalisation dynamique

 

stop

Prix d’un panneau de signalisation

L’installation des panneaux de signalisation est entièrement à la charge de l’Etat. Mais les particuliers peuvent également en faire l’acquisition.  Pour évaluer le prix du panneau, il faut prendre en compte : le support et les équipements de fixation, le transport, les travaux et enfin la remise en état du sol. Hors coût équipements d’installation, transport et mise en place, le prix d’un panneau de signalisation débute à 10 euros en tenant compte de la taille et du modèle de panneau. Par exemple :

  • un panneau de signalisation accidente coûte minimum 25 euros
  • un panneau de signalisation stop coûte 34 euros et plus

Ce sont les panneaux de type G, de type H, de type D et de type B qui ont un coût maximum élevé : plus de 600 euros pour les panneaux d’obligation et pour les panneaux de signalisation de priorité, le prix peut atteindre 750 euros (tout savoir : panneau signalisation routière ).

 

Où acheter les panneaux de signalisation 

On peut trouver sur le web des panneaux pas chers mais qui respectent les normes de sécurité routière. Les fabricants de panneaux sont souvent homologués, et vous proposent de produits sur-mesure ou standards. Les entreprises de construction rivalisent d’inventivité pour vous convaincre : participation au développement économique régional, impact environnemental.

 

 

4.2/5 - (39 votes)