Panneau routier : tout savoir 

panneau routier
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

panneau limitation vitesse

Étant donné que le but principal des panneaux de signalisation est d’aider à prévenir les accidents et à protéger les personnes sur la route, il est extrêmement important que ces panneaux routiers soient affichés bien en vue afin d’attirer l’attention des usagers et d’être placés de manière à laisser suffisamment de temps aux conducteurs pour réagir. Plutôt que de dépendre de mots, les panneaux de signalisation utilisent fréquemment des images pour transmettre un message, comme un passage d’animaux ou des enfants qui jouent. Les couleurs comptent : le rouge indique au conducteur qu’il doit s’arrêter ou céder le passage, tandis que le jaune indique la prudence.

Quelles sont les cinq grandes familles de panneaux de signalisation routière ?

Les panneaux de danger

De forme triangulaire avec un rebord rouge. Ils mettent en garde l’usager sur un danger à venir ou un obstacle sur la route. Si l’intérieur du panneau est jaune, cela veut dire qu’il s’agit d’un danger temporaire. Ils imposent une vigilance particulière et une conduite adaptée aux circonstances. Exemples de panneau de danger : passage pour piétons, présence de ralentisseur, débouché de cyclistes…

Les panneaux d’interdiction

En forme de cercle nordé de rouge, ces panneaux imposent à l’usager le respect d’une limitation absolue ou d’une interdiction à effet immédiat. Ils sont parfois assortis d’un panonceau qui indique si l’interdiction se limite à une catégorie d’usagers en particulier ou sur une portion définie de la route. On peut trouver parmi eux : le panneau d’interdiction de stationner, le panneau sens interdit, le panneau limitation de vitesse, le panneau pour un accès interdit aux véhicules transportant des marchandises dangereuses, interdiction de tourner à gauche ou à droite…

Les panneaux d’indication

En forme de carré (ou plus rarement rectangulaire), ils ont une bordure blanche avec un intérieur bleu ou blanc (dans le cas des panneaux de service). Ils renseignent utilement les usagers sur la sécurité de leur trajet et à rester attentifs même s’ils n’ont pas d’obligation ou de contrainte à respecter (et pour tout savoir sur via michelin itinéraire, voici cet article ). Les exemples de panneau d’indication sont : panneau indiquant la pré signalisation d’une borne de retrait de ticket de péage, chaussée à double-sens sens opposé réservé aux cycles.

Les panneaux d’obligation

De forme circulaire et de couleur bleue, cette famille de panneau a un caractère obligatoire quant au respect des règles sur une section bien définie de la chaussée. Ils peuvent imposer la direction à suivre ou une limitation minimum de vitesse. On peut citer quelques exemples de panneau d’obligation :  sortie d’aire piétonne, obligation de contourner par la droite…

Les panneaux de priorité et d’intersection

Ce sont les garants du bon fonctionnement du réseau routier. Les panneaux d’arrêt guident les usagers sur la route afin qu’ils sachent où s’arrêter et qui a la priorité. Ils s’accompagnent toujours d’un marquage au sol pour faciliter leur interprétation. Le panneau “cédez-le-passage ”et le panneau STOP font partie de cette famille.

panneau signalisation

Quel sont les panneaux de danger ?

Voici la liste des panneaux de danger :

En France, ces panneaux se classent en différentes catégories

Pour un danger permanent, on peut citer  :

  • Les panneaux qui signalent un virage : virage à droite, virage à gauche
  • Les successions de virages (1er à droite ou 1er à gauche)
  • Les cassis ou dos d’âne
  • Un ralentisseur
  • Chaussée rétrécie (par la droite ou par la gauche)
  • Chaussée particulièrement glissante
  • Annonce de nappes de brouillard ou de fumée épaisse

Pour un danger temporaire, il y a :

  • Le rétrécissement de chaussée par la droite et par la gauche
  • Accident
  • Projection de gravillons

Les derniers panneaux apparus

L’arrêté du 6 décembre 2011 a permis l’ajout d’un certain nombre de panneaux de signalisation, à savoir :

  • Les panneaux d’annonce de radars fixes qui existaient déjà mais sur lequels a été rajoutée la limitation de vitesse
  • Le panneau B1J pour prévenir sur le sens interdit
  • Le tourne-à-droite cycliste
  • Le panneau dynamique d’annonce de danger lié aux dégradations climatiques neige ou verglas)
  • Le panneau d’annonce de supermarché
  • Le panneaux d’annonce de zone de parking placée sous vidéosurveillance
  • Les panneaux d’impasse avec sorties cyclistes et/ou piétons
  • Le panneau d’annonce de nappes de brouillard ou de fumée

Une technique pour connaître tous les panneaux en 5 min

Une mémorisation complète est impossible. Néanmoins, on peut recourir au déchiffrage des formes et couleurs comme suit :

  • Une forme triangulaire bordée de rouge : indique un danger après 50 m en ville (150 m en agglomération)
  • Un rond blanc bordé de rouge indique un ordre, une prescription ou une interdiction à l’endroit où on se trouve
  • Un rond bleu bordé de blanc indique une obligation à l’endroit où on se trouve
  • Un carré bleu foncé bordé de blanc pour une indication à l’endroit où on se trouve ou en fonction de nos besoins
  • Un rectangle blanc pour la localisation
  • Une flèche verte ou bleue pour une direction.