Les 8 meilleurs conseils : Un guide pour tirer le meilleur parti de votre essai routier 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

L’essai routier moyen dure quelque part entre 10 et 15 minutes. Pourtant, les statistiques montrent que le Canadien moyen passe 12 jours par an à faire la navette. Un essai routier est une étape importante du processus d’achat qui peut vous aider à comprendre si vous avez choisi le bon véhicule. Gardez à l’esprit ces points clés pour éviter les erreurs courantes. Ce n’est pas très différent de l’achat d’un nouveau costume ou d’une nouvelle robe !

 

1. Qualité

Il existe des signes révélateurs de qualité lors de l’inspection de tout véhicule. Tout d’abord, jetez un coup d’œil à la peinture. En gardant à l’esprit le niveau de prix du véhicule, il est important de rechercher des signes de peau d’orange. Un travail de peinture de haute qualité se traduit par une surface parfaitement lisse sous la couche transparente, tandis que la peau d’orange ressemble aux fossettes d’une orange.

Quelle est la largeur des espaces entre les panneaux de carrosserie et sont-ils bien alignés ? Les meilleurs endroits pour le savoir sont généralement autour de la roue avant, là où le pare-chocs avant est relié au reste de la carrosserie. Si l’écart est trop important (il est difficile de coller même une carte de crédit entre deux panneaux de carrosserie sur une voiture bien construite), c’est le signe d’une fabrication et d’une conception médiocres.

Lorsque vous aurez l’occasion de vous asseoir dans la voiture, inspectez les interrupteurs et les boutons intérieurs. N’essayez pas de les casser, mais n’y allez pas doucement non plus. Les boutons, les cadrans et les interrupteurs doivent durer toute la vie de la voiture, et ils sont souvent extrêmement coûteux à réparer et à remplacer.  ; Si vous avez l’impression qu’ils pourraient se casser, ils le feront probablement. Assurez-vous qu’ils transmettent un sentiment de durabilité et qu’ils peuvent supporter quelques abus.

 

2. Taille

Comme pour un costume ou une robe, il est difficile de travailler avec quelque chose qui ne convient pas. Personne ne sait mieux que vous comment la voiture sera utilisée et à quoi elle servira. Si vous achetez une voiture à quatre portes parce que vous attendez un nouveau-né, assurez-vous que les portes s’ouvrent suffisamment pour permettre le chargement d’un siège auto. Sera-t-il facile de charger et de décharger votre gigantesque sac de hockey ? Y a-t-il assez de place pour les jambes de votre enfant de 15 ans qui mesure 1,80 m ? Plus important encore, ne présumez pas que vous pouvez vivre avec certains inconvénients. La durée de vie moyenne d’une voiture canadienne dépassant largement les 5 ans, ces inconvénients peuvent devenir des points de douleur importants à long terme.

 

3. L’essai routier

Maintenant que vous vous êtes assuré que la qualité et le type de véhicule conviennent à vos besoins, il est temps de faire un tour de voiture. Si possible, demandez au vendeur de rester chez le concessionnaire pendant votre essai routier. L’expérience est plus enrichissante si des personnes avec lesquelles vous conduisez régulièrement sont sur le siège passager. Il y a suffisamment de choses auxquelles vous devriez faire attention. Vous n’avez pas besoin qu’un vendeur vous parle pendant que vous essayez de voir si vous conduisez la bonne voiture pour vous. N’ignorez pas les problèmes qui surviennent pendant l’essai routier. Les véhicules de démonstration sont souvent relativement neufs. Tout problème survenant au cours de votre essai routier pourrait être le signe de problèmes futurs à venir avec votre propre véhicule.

 

Voici 8 conseils pour que votre essai routier soit pertinent:

  • Vérifiez les écarts entre les panneaux de carrosserie ainsi que l’ajustement et la finition des composants intérieurs 
  • Vérifiez la peinture pour voir s’il y a des signes de peau d’orange ou d’incohérence 
  • Vérifiez la qualité et la durabilité des boutons et des interrupteurs 
  • Rappelez-vous comment la voiture sera utilisée et à quoi elle servira, assurez-vous que votre véhicule répond à ces besoins. 
  • N’ayez pas peur de laisser le vendeur vous montrer certaines des caractéristiques de la voiture, mais laissez-le chez le concessionnaire lorsque vous ferez votre essai routier. 
  • Ne laissez pas le vendeur vous convaincre que le V-6 que vous testez aura les mêmes sensations que la voiture équipée d’un moteur plus petit. 
  • Soyez attentif aux bruits excessifs pendant votre essai routier. Les problèmes qui surviennent au cours de l’essai routier peuvent être le signe de problèmes futurs. 
  • Tester l’accélération, les niveaux de bruit à grande vitesse et les changements de vitesse 

 

 

.