Parallélisme de voiture : explications et tarifs

Pour avoir une bonne conduite avec votre voiture, il faut s’intéresser au parallélisme de la voiture. C’est un élément qui est pris en considération dans la géométrie de la voiture. Le principal objectif, c’est de maintenir une voiture correctement sur les roues et qu’elle roule tout droit.

Dans le cadre d’un mauvais réglage ou d’un entretien un peu léger, le parallélisme de la voiture peut être pris en défaut, et causer des dommages importants. Les dégâts sont souvent ceux que l’on ne souhaite pas.

Dans cet article, nous allons vous présenter cet élément indispensable à la voiture ainsi que son rôle. Par la suite, on détaillera les raisons de son importance. Comme de nombreuses pièces dans la voiture, il faut le faire vérifier. On vous expliquera à quel moment effectuer cette démarche et on vous exposera les différentes causes qui peuvent provoquer un déréglage. Les conséquences d’un mauvais parallélisme sont nombreuses. Vous les découvrirez dans cette sixième partie. Enfin, la dernière partie va être consacrée aux tarifs pratiqués par les professionnels.

Qu’est-ce que le parallélisme d’une voiture ?

Le parallélisme n’a rien à voir avec le carrossage, autre terme où il est confondu. Bien que les deux aient une histoire avec un système d’angles, la prise de vue n’est pas la même. Le carrossage consiste à évaluer l’angle que les roues ont formé en rapport avec le sol. Cette mesure s’effectue de face. Pour la partie liée au parallélisme, il s’agit de mesurer l’angle que l’axe des roues forme par rapport au déplacement de la voiture. C’est une représentation qui pourrait se faire par-dessus.

La mesure du parallélisme se mesure selon les roues avant et les roues arrière. Généralement, les mécaniciens vont vérifier les deux lorsqu’ils indiquent vérifier le parallélisme de la voiture. L’expression de ce type de travail s’effectue selon deux unités, à savoir le degré ou les millimètres.

Le professionnel de l’automobile qui a réalisé le travail sur la voiture peut indiquer que la voiture possède un parallélisme positif ou négatif. Dans le premier cas, cela indique que les roues sont légèrement positionnées en avant, comme avec un chasse-neige avec les skis. Si le parallélisme est négatif, alors c’est l’inverse, les roues sont orientées vers l’extérieur, soit comme la démarche du canard.

Son rôle

Le rôle principal du parallélisme est d’assurer une bonne tenue de route pour que la voiture soit confortable à conduire. Les personnes commencent à comprendre son rôle quand la voiture part sur un côté ou qu’elle n’est plus aussi agréable qu’avant à conduire.

Il ne faut pas rigoler avec la géométrie des suspensions de la voiture, parce que les conséquences peuvent être dramatiques. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous recommanderons chaudement de bien surveiller le moindre symptôme anormal afin d’éviter un problème.

Son importance

Avoir un parallélisme défaillant peut être source d’accident. C’est souvent le cas sur les lignes droites, où la voiture tend à bifurquer sur un côté. On pense aux personnes qui prennent régulièrement l’autoroute, avec le régulateur de vitesse enclenché et une baisse de l’attention est vite arrivée. La voiture va dériver et cela peut causer un accident.

Le plaisir de la conduite est plus important que les individus veulent se l’admettre. Avoir un moyen de transport agréable et facile à conduire, c’est s’assurer que l’on peut arriver à bon port sans difficulté.

Quand le faire vérifier ?

À partir du moment où vous sentez un sentiment d’inconfort dans la conduite, il faudra songer à faire vérifier le parallélisme pour être sûr qu’il n’y ait pas de problème à l’avenir.

L’un des symptômes principaux qui incitent à surveiller le parallélisme de la voiture, c’est sans contestation possible, l’alignement des roues. Pour faire le test, rien de bien compliqué : il suffit d’aller sur une route droite et plate et de voir si la voiture est parfaitement droite ou pas. Si elle tire un peu sur un côté, il faudra s’assurer que ce n’est pas le profil de la route qui incite à cette variation de direction.

Le second symptôme va être de constater un changement de direction plus facile que d’habitude, notamment lors des virages. Si vous remarquez que le virage à gauche est plus facile et que le virage à droite tire un peu, alors, il faudra s’intéresser à ce niveau-là, et c’est probablement un défaut de parallélisme.

Les causes d’un mauvais parallélisme

Les causes sont multiples :

  • Les mauvaises vibrations de la route, notamment lorsque vous prenez quelques cassis.
  • Un pneu qui a été mal monté ou mal équilibré.
  • Des pneus qui ne sont pas gonflés correctement. Dans ce cas, la géométrie des suspensions de la voiture peut être modifiée, causant un dérèglement.
  • Les chocs, notamment pour ceux qui prennent malencontreusement un trottoir ou un nid de poule.
  • Une autre cause est la prise de ronds-points trop régulièrement ! En faisant des efforts trop importants, alors c’est l’assurance d’avoir des problèmes concernant la géométrie de la voiture.
  • Enfin, le franchissement de certaines routes qui ne sont pas forcément adaptées aux passages de voitures.

Les conséquences

La toute première conséquence d’un mauvais parallélisme, c’est une augmentation de la consommation d’essence. En effet, une roue travaillera davantage que l’autre, ce qui va conduire à une surconsommation de carburant.

La seconde conséquence va être un volant qui ne restera plus droit. Initialement, la voiture doit avoir un volant qui peut se relâcher en ligne droite. Avec un tel défaut, ce n’est pas possible.

L’usure des pneus va s’accentuer, et sur le long terme, c’est un véritable problème. Avec un effort plus intense sur les pneus, c’est la garantie d’avoir des pièces mécaniques en relation qui vont s’user plus rapidement.

Les prix d’un contrôle de géométrie et d’un réglage de parallélisme

Le coût d’un tel contrôle peut paraître élevé pour certaines bourses, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un moyen de préserver la bonne santé de la voiture sur le long terme.

Les conséquences telles que la surconsommation et l’usure des pneus sont autant de raisons qu’il faut prendre en compte pour éviter d’avoir des frais trop importants à l’avenir.

Le contrôle de géométrie peut être pris dans un forfait. Généralement, c’est 70€ en moyenne en France. Pour le réglage du parallélisme avant et arrière, en plus de la géométrie de la voiture, on sera sur des montants qui avoisinent les 120/130€.