Plus de secrets sur vos feux de croisement 

feux de croisement
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Les phares d’une voiture sont composés des feux de route et des feux de croisement. Il est utile de savoir les utiliser au bon moment, pour la sécurité routière et pour respecter les autres usagers de la route. Comme les indicateurs de direction ou les feux de stop, ce genre de projecteur possède ses propres caractéristiques en luminosité. Dans quelles conditions climatiques faut-il les utiliser ? Quelle est l’amende pour une contravention en cas de mauvais fonctionnement ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur ces dispositifs pour améliorer la visibilité du véhicule et celle du conducteur.

Petite histoire sur les feux de croisement 

La prise de conscience de la fin des années soixante

Vers la fin des années 60, les feux allumés étaient seulement visibles à une trentaine de mètres. 50 pour les phares de voiture haut de gamme. Les piétons nocturnes risquaient leur vie au bord des routes.

Évolution de la technologie des feux de croisement

La première lampe à deux filaments voit le jour au début des années 70, ce qui permettait enfin d’avoir deux fonctions pour l’allumage des phares. Le projecteur muni de ce système d’éclairage pouvait basculer entre les feux de route et les feux de croisement. Après les années 2000, les véhicules sont capables de détecter le moment opportun pour passer de l’un à l’autre sans l’intervention du conducteur.

Les principales caractéristiques des feux de croisement

phare

Des phares non éblouissants

Quand les phares sont allumés, un automobiliste ou une moto qui arrive en face est ébloui si les projecteurs ne sont pas adaptés. Les feux de croisement ont une luminosité conçue pour ne pas être éblouissante. Ainsi, on peut voir la route sans que la source lumineuse soit une gêne contre l’autre usager qui arrive en face. Contrairement à la lumière blanche des feux de route, ceux-ci sont jaunes.

Des phares pour toutes les conditions météorologiques

Conduire la nuit fut la première nécessité d’installer des feux sur une voiture. Mais dans beaucoup de pays occidentaux, les propriétés éclairantes sont également nécessaires pendant certains évènements météorologiques :

  • Forte chute de neige
  • Forte pluie
  • Brouillard

Dans ces situations, l’allumage des phares se fait même en plein jour. Les feux de croisement sont adaptés à ces conditions, et peuvent servir de feu diurne.

Des faisceaux asymétriques 

On croit souvent que le faisceau lumineux venant de chaque projecteur pointe dans la même direction lorsque les phares sont allumés en mode feux de croisement. Chaque ampoule de phare dirige la lumière vers un point en particulier. Le phare avant-droit pointe plus vers le côté du trottoir pour éclairer les éventuels piétons. De telle manière, un deux-roues ou une voiture qui roule en sens inverse est ébloui le moins possible par les éléments d’éclairages.

Quand faut-il utiliser les feux de croisement 

L’utilisation des feux de voiture en plein jour 

Un automobiliste doit utiliser le feu de croisement quand il y a du brouillard. L’allumage des feux de route est inefficace dans cette condition météorologique, car le projecteur sort de la lumière blanche. Les motards et les cyclistes peuvent facilement repérer la couleur rouge des feux arrière quand il y a de fortes chutes de neige, ainsi que la couleur jaune de la source lumineuse.

Conduire la nuit avec les feux de croisement

Aujourd’hui, le fonctionnement des feux de croisement leur permet une visibilité à 150 mètres. Ce qui donne une distance suffisante pour le freinage si un obstacle apparaît inopinément à un croisement avec la route. Cette étendue de visibilité n’augmente pas l’éblouissement des autres usagers de la route, ce qui évite d’éteindre les phares chaque fois qu’il y a un automobiliste qui croise notre route de nuit.

Mettre les feux par mauvais temps 

La lumière blanche des feux de route se reflète sur l’eau en cas de forte pluie. Le mode d’éclairage est donc inefficace, ce qui nécessite l’utilisation de l’autre mode des phares allumés : les feux de croisement. 

La sécurité routière et l’utilisation de l’éclairage

feu

Les feux de voitures en milieu urbain

Les feux de croisement sont ceux qu’il faut utiliser en ville, quand la visibilité est diminuée, le plus souvent pour rouler de nuit. La raison est que l’éclairage urbain permet une visibilité à distance suffisante pour le freinage.

Quelle amende si le feu de voiture et défectueux

La plupart des accidents se passent quand on roule de nuit ou quand la visibilité est mauvaise à cause des conditions météorologiques. C’est un véritable risque pour la sécurité routière, car mettre les feux inadaptés pendant les chutes de neige peut couter la vie à quelqu’un. C’est donc une sanction de quatrième classe qui attend les conducteurs si le fonctionnement des feux de croisement n’est pas :

  • Une amende de 135 euros
  • L’immobilisation du véhicule

Dans quel cas les feux de croisement sont interdits

Il ne s’agit pas vraiment d’une interdiction, mais les feux de croisement ne sont pas aussi puissants que les feux de route. Conduire de nuit avec une lumière blanche permet de voir plus loin, mais il faut basculer du mode « plein phare » en « code » pour ne pas gêner les motards, les vélos et les autres usagers de la route en sens inverse. Les véhicules les plus modernes sont équipés de phares automatiques.

Comment régler un problème de feux de croisement 

Réglage des feux de croisement

Normalement, on peut régler l’assiette et la direction des feux de croisement à partir du tableau de bord. L’emplacement peut varier selon la marque et le modèle de véhicule. Il faut effectuer les réglages quand les phares sont allumés.

Faire appel à un garagiste spécialiste en feu de voiture

Sur certains véhicules anciens, il suffit de vérifier s’il y a une ampoule défectueuse quand le système d’éclairage ne fonctionne pas correctement. Si c’est le cas, c’est le filament qui est cassé. Sinon il faudra utiliser un fusible de rechange dans le cas où celui-ci a sauté. De nos jours, sur les automobiles dernier cri, on a affaire à des feux à LED et des phares au xénon. Si vous doutez sur la manière de les remplacer, le mieux est de faire appel à un spécialiste dans un garage.