Quelle assurance vous faut-il pour votre deux-roues ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
Sommaire

En circulation, votre moto, votre cyclomoteur, votre mobylette ou votre scooter peut être impliqué dans un accident et créer des dommages à des tiers. Comme pour tous les véhicules à moteur, vous avez donc l’obligation légale de souscrire une police d’assurance pour votre deux-roues. Sur le marché, il existe plusieurs types de polices d’assurance dédiées aux deux-roues avec des couvertures variées. Découvrez ici les types d’assurances que vous pouvez souscrire pour votre deux-roues.

L’assurance mobylette ou cyclomoteur au tiers

Encore appelée « responsabilité civile », l’assurance mobylette au tiers permet d’indemniser les victimes des dommages causés par votre véhicule à deux roues. C’est la formule d’assurance pour deux-roues la plus basique et la moins chère disponible sur le marché. Son coût varie entre 124 € et 910 € avec une moyenne de 349 €.

Cette assurance pour mobylette ou cyclomoteur couvre les dommages que vous pouvez causer aux autres usagers. La blessure d’un usager de la circulation, les dégâts causés à un autre véhicule ou à un bâtiment par exemple sont des dommages que prend en charge ce type d’assurance.

Mais elle ne vous couvre pas vous-même. Si vous souscrivez une assurance mobylette au tiers, elle ne couvrira pas les dommages que peut subir votre engin ni les dommages corporels que vous pouvez subir vous-même.

C’est la police d’assurance pour mobylette ou cyclomoteur qu’il vous faut au minimum pour circuler avec votre véhicule à deux roues. C’est une obligation légale dont la non-observance est punie pénalement.

Même si vous ne conduisez plus votre véhicule, tant qu’il est en état de circuler, vous avez l’obligation de l’assurer. Il peut être mis en circulation à tout moment à votre insu par l’un de vos proches ou même un voleur. Les éventuels dégâts que pourraient créer ces derniers seraient de votre responsabilité.

Si vous êtes un profil à risque et qu’aucune compagnie d’assurance n’accepte d’assurer votre deux-roues, vous pouvez saisir le bureau central de tarification (BCT). Il pourra obliger un assureur à assurer votre engin avec une formule responsabilité civile.

L’assurance mobylette ou cyclomoteur au tiers +

L’assurance mobylette au tiers + est une extension de la précédente. Elle inclut beaucoup plus de garanties et offre une meilleure protection. Son coût varie entre 186 € et 1 089 €, avec une moyenne de 520 € en fonction des garanties qu’elle comprend.

Elle couvre à la fois les dommages corporels que vous pouvez subir et ceux de votre engin. Certaines formules spécifiques proposent même des couvertures pour vos accessoires, comme le casque ou la combinaison. Elles peuvent même parfois comporter une garantie vol. Dans ce cas, vous serez indemnisé en cas de vol de votre véhicule à deux roues.

À vous donc de tenir compte des risques que vous courez, en fonction de votre mode de vie, pour souscrire l’offre dont les garanties sont les plus adaptées à vos besoins.

assurance mobylette cyclomoteur moto

L’assurance tous risques

L’assurance mobylette tous risques est la formule la plus complète proposée sur le marché. Elle est aussi naturellement la plus chère du marché. Son coût varie entre 118 € et 1 573 €, avec une moyenne de 724 € en fonction des garanties qu’elle comporte.

Cette formule d’assurance comprend en général des garanties pour les bris de glace, la protection juridique, ou encore l’assistance au dépannage 0 kilomètre, 24 heures sur 24. Elle peut aussi couvrir des risques comme les incendies, les explosions, les catastrophes naturelles ou technologiques…

Elle couvre ainsi un grand nombre de sinistres et elle offre une protection optimale en toutes circonstances. C’est la formule qui est conseillée aux motards et aux conducteurs d’engin puissant qui parcourent souvent de très longues distances.

Toutefois, elle ne couvre pas forcément tous les risques. Il est donc nécessaire de vérifier au niveau du contrat les garanties qu’elle propose. Au besoin, vous pourrez élargir votre couverture en ajoutant des options pour avoir une meilleure protection. Mais cela peut aussi faire grimper le coût de votre assurance.

Comment choisir une bonne assurance pour votre deux-roues ?

Pour choisir l’assurance mobylette qui correspond le mieux à votre deux-roues, vous devez tenir compte de certains paramètres.

Les caractéristiques de votre engin

Le premier paramètre que vous devez absolument prendre en compte est le type de deux-roues dont vous disposez. Les trajets à parcourir fréquemment, la puissance et le prix de la moto, par exemple, sont des paramètres qui doivent vous guider dans votre choix.

Une moto et un simple scooter n’ont pas les mêmes besoins de couverture par exemple. De même, selon que vous ayez un ancien deux-roues (moto de collection) ou un engin sportif, vous devez opter pour une assurance qui propose des couvertures spécifiques à leur utilisation.

Votre profil et vos habitudes de conduite

Vous devez tenir compte de votre profil pour choisir l’assurance la plus adaptée. Votre tranche d’âge, votre lieu de résidence, vos antécédents de conduite… sont des paramètres à prendre en compte. Ce sont des éléments qui influencent généralement le prix de l’assurance. Les conducteurs ayant reçu des malus par le passé sont souvent considérés comme des profils à risque et doivent payer plus cher pour avoir une bonne assurance.

Vos habitudes de conduite représentent aussi un facteur non négligeable dont vous devez tenir compte. Si vous devez conduire occasionnellement votre deux-roues dans des zones rurales, vous aurez besoin de souscrire une police d’assurance, bien sûr. Pour autant, elle ne sera pas la même que celle d’un motard qui parcourt régulièrement de nombreux kilomètres.

Les autres critères à prendre en compte

Il existe plusieurs autres critères relativement importants dont vous devez tenir compte pour faire votre choix. Il s’agit notamment du montant de la franchise, du plafond et du taux d’indemnisation. Les assurances que vous avez déjà souscrites par le passé peuvent aussi vous guider dans votre choix. Il serait inutile de souscrire plusieurs assurances qui couvrent approximativement les mêmes risques.

Utilisez un comparateur en ligne

Vous pouvez faire confiance à un comparateur d’assurance pour vous aider à identifier la meilleure offre d’assurance, celle qu’il vous faut. En seulement quelques minutes, vous entrez certaines informations concernant votre moto et vous-même dans un moteur de recherche. Vous aurez notamment à préciser quelles sont les caractéristiques de votre engin et quels sont vos antécédents en matière de conduite.

Les comparateurs en ligne vous fourniront gratuitement et sans engagement les offres d’assurance adaptées à votre profil et à vos besoins. Vous pourrez alors examiner à loisir toutes les garanties et tous les tarifs proposés pour choisir la formule qui vous convient.

Vous pourrez ainsi trouver facilement votre assureur, sans sortir de chez vous ou de votre bureau, et sans perdre d’énergie. Un comparateur en ligne vous permet même de faire des économies sur vos cotisations d’assurance.

Quels risques courez-vous en circulant avec un deux-roues non assuré ?

Conduire une mobylette ou un cyclomoteur non assuré vous expose à plusieurs risques. D’abord, en cas d’accident, les dommages créés aux autres et ceux subis par vous-même seront à votre charge. Vous pourrez être obligé de payer des frais de soins médicaux qui sont parfois très élevés. Vous aurez aussi à votre charge la réparation des dommages subis par votre véhicule et par celui des autres.

Circuler avec une mobylette ou un cyclomoteur non assuré est aussi un délit sanctionné par la loi. Le type et le degré de la sanction dépendront de certains facteurs. La conduite en état d’ivresse est une situation aggravante.

Les sanctions vont des travaux d’intérêt général à des peines d'emprisonnement, en passant par des amendes et des confiscations du véhicule. Vous pouvez par exemple récolter une amende pouvant aller jusqu’à 3 750 €. Vous pouvez aussi voir votre permis de conduire annulé ou suspendu pour une durée pouvant aller jusqu’à 3 ans.

4.7/5 - (29 votes)