Conducteurs adolescents : 5 questions pour déterminer si votre adolescent est prêt à conduire

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

 

 

 

Seuls les parents sont capables de comprendre la peur qui accompagne l’idée que leurs enfants atteignent l’âge de conduire. Pour beaucoup, cette peur est suffisante pour les pousser à interdire à leurs adolescents de se glisser derrière le volant, tout simplement. Mais est-ce que le fait d’adopter une approche aussi dure est réellement efficace? Pas exactement. D’autant qu’il existe des moyens de savoir si votre enfant est suffisamment mature pour assumer cette responsabilité. Voici cinq questions à vous poser sur votre enfant pour déterminer s’il est prêt à conduire.

 

À quel point votre adolescent respecte-t-il son couvre-feu ?

S’il rentre systématiquement en retard après une soirée passée avec ses amis, cela indique clairement que son niveau de maturité n’est pas tout à fait à la hauteur des règles et règlements qu’il devra respecter sur la route.

 

Votre adolescent a-t-il de bons résultats scolaires ?

S’il est vrai que l’intelligence n’est pas un baromètre de la capacité d’une personne à bien conduire et à en toute sécurité, c’est un élément à prendre en compte. En fonction du niveau d’aptitude de votre adolescent dans certaines matières, vous pouvez y voir une indication de sa capacité à aborder convenablement les règles parfois complexes du code de la route. Si votre adolescent est parfaitement intelligent mais qu’il ne s’applique tout simplement pas à son travail scolaire, considérez cela comme un signe qu’il faudra peut-être attendre encore quelques années avant de pouvoir lui accorder le privilège de conduire en toute sécurité.

 

Quel genre de compagnie votre adolescent a-t-il ?

Les distractions sur la route sont l’une des principales causes d’accidents de voiture, et il n’y a rien de plus distrayant que de conduire avec une bande d’amis turbulents. Cela ne veut pas dire que seuls les adolescents ayant peu d’amis devraient être autorisés à conduire – mais le comportement de ces derniers (ainsi que le sien) vous donnera une idée des types de comportement qu’il peut avoir au volant.

 

À quel point votre adolescent est-il attaché à son téléphone ?

S’il se promène constamment la tête dans son téléphone, prenez cela comme un signe que cette activité se traduira très probablement dans ses habitudes de conduite. Et puis, gardez à l’esprit qu’il a été démontré que l’envoi de textos au volant est aussi dangereux que la conduite en état d’ébriété.

 

À quel point votre adolescent est-il doué pour se porter volontaire pour les tâches ménagères ?

Cela peut faire ricaner certains d’entre vous – mais il y a des enfants qui estiment qu’en tant que résident du foyer, il est de leur devoir de mettre la main à la pâte. Si votre adolescent a l’habitude d’aider à la maison sans qu’on ait à le lui dire, à le menacer ou à le manipuler, vous avez de la chance. Et vous êtes également le parent d’un adolescent qui est probablement assez mature pour conduire.

En tant que parent, il vous incombe de déterminer si votre adolescent est prêt à assumer l’énorme responsabilité que représente l’obtention d’un permis de conduire (et pour anticiper sur vos démarches : demande numero neph ). Si vous estimez qu’il n’est pas prêt à conduire, n’hésitez pas à « freiner » son désir de sauter à pieds joints dans la vie de jeune adulte.