Voyant de préchauffage qui clignote : les causes et que faire ?

Le voyant de préchauffage s’adresse aux voitures dont les moteurs sont au diesel. C’est un problème que rencontrent les français qui conduisent. Il est assez courant, toutefois, il ne faut pas le laisser sans solution.

Le préchauffage, qu’est-ce que c’est ? C’est la première partie de cet article que nous allons aborder en profondeur pour vous donner une définition claire, nette et précise de cet élément mécanique que l’on a dans plusieurs voitures. On détaillera dans une seconde partie les types de voitures sur lesquels on va retrouver ce voyant. La troisième part sera entièrement consacrée au rôle de cet élément pour mieux comprendre les messages qu’il transmet au conducteur. Dans un quatrième temps, on va apporter une description du logo la plus claire possible pour que si cela doit vous arriver, vous n’ayez aucune crainte à ce sujet et limiter les effets de panique. Lorsqu’il clignote, il est essentiel de comprendre pourquoi. Ce sera la thématique de la cinquième partie et enfin, la dernière partie consistera à se demander ce qu’il faut faire dans ce cas.

Nous allons être le plus précis possible pour vous apporter tous les éléments dont vous avez besoin.

Qu’est-ce que le préchauffage ?

Le système de préchauffage que l’on retrouve beaucoup en France est utile pour le démarrage d’une voiture dont le moteur est alimenté au diesel. Ce système est là pour permettre à la voiture de brûler le carburant efficacement. Mais il possède une fonction différente, à savoir une limitation de la pollution.

Le préchauffage de la voiture peut exister sous deux formes différentes, avec l’injection directe et l’injection indirecte. Concrètement, qu’est-ce qui change ? Pas grand-chose. Le principe reste le même. C’est seulement l’emplacement des bougies qui ne sera pas le même. Pour l’injection directe, il faut savoir que la bougie va donner directement sur le cylindre alors que pour l’injection indirecte, la bougie va se situer à un autre endroit. Ce sera dans la préchambre de combustion, à proximité de l’injecteur.

Dans la pratique, il y a une petite nuance à apporter. Le conducteur qui possède une injection directe aura plus de mal à faire démarrer son véhicule lorsque les températures seront basses, très basses.

Sur quel type de voiture le retrouve-t-on ?

Le préchauffage n’est présent que sur les voitures à diesel, parce qu’il s’agit du seul carburant qui possède le principe de l’auto-allumage. Cela signifie qu’il n’est pas nécessaire d’y avoir une étincelle pour faire brûler le carburant. Ce dernier va se brûler tout seul.

L’obtention d’un tel résultat n’est pas simple. La combustion du carburant va pouvoir se faire quand l’air admis dans le cylindre pourra être intégralement compressé pour que le combustible prenne feu.

Pour y arriver, le carburant va devoir être à une température de chambre minimale afin d’avoir la chaleur nécessaire. La bougie est là pour chauffer l’air de la chambre pour accélérer le processus.

Le moteur essence possède un système de combustion également, mais il n’est pas nécessaire d’obtenir une température minimale de l’air du cylindre. C’est pour cette raison que le préchauffage concernera uniquement les voitures à diesel.

Quel est le rôle du voyant de préchauffage ?

Le fonctionnement de base de ce voyant est d’informer le conducteur sur le fonctionnement normal de la voiture. Il va indiquer à l’utilisateur que toutes les bougies destinées à réchauffer l’air soient bien allumées comme il faut.

Nous attirons votre attention pour ne pas confondre les bougies d’allumage avec les bougies de préchauffage. Ces premières sont destinées la combustion sur les moteurs dont le carburant est l’essence.

Dans le cas où le voyant ne s’allume pas, nous vous conseillerons d’aller voir un garagiste pour faire une analyse complète du système de chauffage avec de l’état de l’ampoule pour s’assurer que tout est correct.

Aspect du logo

Le logo du préchauffage est caractéristique avec une sorte de bobine avec deux boucles vers le bas.

Il se reconnaît assez facilement, mais contrairement à d’autres voyants, on doit avouer que ce n’est pas le plus intuitif qui existe.

Pourquoi le voyant de préchauffage clignote ?

Le clignotement d’un tel voyant n’est pas anodin. Il va signifier une anomalie. Le dysfonctionnement du voyant de préchauffage peut être caractérisé par deux éléments qui sont tous différents. On va avoir le voyant allumé constamment ou le voyant clignotant.

Dans un cas comme dans l’autre, les deux solutions principales sont le recours au garagiste ou à l’utilisation de vos mains.

Que faire ?

La première des actions à réaliser est de s’assurer que les bougies fonctionnent bien. Pour ce faire, il est conseillé d’avoir un appareil de diagnostic pour vérifier, à l’aide d’une pince spécifique, la consommation des bougies en ampères. Généralement, elle tourne aux alentours de 10 ampères pour une bougie.

Le voyant de préchauffage peut apparaître pour une raison autre qu’un problème de chauffage de la chambre pour brûler du carburant.

L’appareil de diagnostic s’avère être très complet et va permettre de cibler un élément précis pour découvrir d’où vient réellement la panne. Par exemple, le voyant de préchauffage qui signale une anomalie peut indiquer un problème aux injecteurs, le contacteur pédale qui est défaillant, la vanne EGR qui a un souci ou encore le turbo à géométrie variable.

La seule solution est de réaliser un diagnostic précis de la panne. C’est pour cette raison que nous aurons une tendance à vous conseiller d’aller voir un mécanicien qui maîtrise parfaitement son travail. Il apportera tous les ingrédients nécessaires pour contrôler une anomalie, à savoir une véritable démarche précise et spécifique pour s’assurer que le diagnostic ait lieu. La méthode et la rigueur sont deux qualités indispensables pour avoir les résultats justes du premier coup. On n’oubliera pas la nécessité d’avoir des connaissances technologiques pour chaque système, car les moteurs à diesel ne sont pas tous identiques. La documentation technique doit être apprise sur le bout des doigts pour fournir un diagnostic précis au client. Enfin, posséder le matériel adéquat nous semble être le minimum.

Toutefois, ce ne sont pas des profils de professionnels qui courent les rues, on vous l’accorde !