Tester un alternateur : comment faire ?

L’alternateur est une pièce indispensable pour le bon fonctionnement de la voiture, et notamment de toutes les parties électriques. Le rôle de l’alternateur est important. Il va permettre la production d’électricité dans tous les appareils de la voiture.

Dans cet article, nous allons expliquer plus en profondeur ce qu’est un alternateur dans la voiture et quel est son rôle. Pour mieux cerner son fonctionnement, nous allons expliquer en détail comment l’alternateur peut être efficace. Enfin, il est nécessaire de réaliser un ou plusieurs tests pour découvrir si l’alternateur est en état de marche ou pas. Nous expliquerons en détail chaque étape pour que vous ne soyez pas surpris si un jour, cela devait vous arriver.

Qu’est-ce que c’est un alternateur ?

L’alternateur va se présenter sous une forme spécifique pour produire de l’électricité. En d’autres termes, l’alternateur produit de l’énergie pour la voiture. On en avait déjà parlé lors du test de la batterie.

Il s’agit d’un générateur. Cela va se présenter sous la forme d’une bobine de cuivre avec une sorte d’aimant qui tourne en continu à l’intérieur. Ce système est entraîné par le moteur. La pièce qui permet le bon fonctionnement de l’alternateur est la courroie de l’alternateur.

Enfin, la production d’énergie doit bien être stockée à un endroit en particulier pour que la voiture puisse la réutiliser par la suite. C’est le cas avec la batterie !

Quand on a un doute sur le bon fonctionnement de la batterie, on peut être amené à tester l’alternateur pour s’assurer que tout fonctionne bien.

L’alternateur est arrivé dans les années 60. Avant, il s’agissait de la dynamo. Quand l’alternateur est arrivé sur le marché, il a tout de suite rencontré un vif succès.

À quoi ça sert ?

L’alternateur a un rôle, en tout premier lieu, au démarrage de la voiture. Pour permettre à la voiture de pouvoir démarrer correctement, celle-ci a besoin de la présence d’une énergie. Il s’agit de l’électricité fournie par l’alternateur.

Mais l’alternateur ne peut pas se résumer qu’à ça. Il s’agit aussi d’une pièce électrique qui va permettre de fournir l’énergie nécessaire à plusieurs éléments de la voiture, comme la batterie, le moteur ou encore le chauffage, l’éclairage, l’autoradio…

La bobine de l’alternateur est programmée pour réaliser de nombreuses rotations rapides qui sont calquées sur le rythme du moteur quand celui-ci est mis en marche. Ce sont ces rotations qui permettent de produire toute l’énergie nécessaire pour la stocker ensuite.

Comment ça fonctionne ?

Les mécaniciens ont l’habitude de comparer l’alternateur à la dynamo. Le principe est de transformer une énergie. Dans ce cas précis, l’alternateur présent près du moteur va créer une énergie mécanique en une énergie électrique.

Ce système est rendu possible puisqu’il y a un aimant qui se situe au milieu de la bobine. Cette dernière est en cuivre.

Ce mouvement de rotation va créer plusieurs réactions physiques. Les électrons qui sont présents sur les nombreux atomes de cuivre seront déplacés par l’aimant grâce à la présence d’un champ magnétique. Dans tout ce mécanisme, la courroie d’alternateur possède un rôle important, puisque c’est cette pièce qui va transmettre toute la puissance du moteur à la rotation.

Le fonctionnement de l’alternateur n’est possible que lorsque le moteur est allumé. Quand ce dernier est éteint, il n’est pas possible de générer de l’électricité.

La création de cette énergie s’aide de tous les électrons qui vont circuler en rond au sein de la bobine. Par la suite, cette énergie sera transférée au sein de la batterie qui servira d’espace de stockage.

Comment savoir si l’alternateur ne fonctionne plus ?

Comme nous l’avons déjà expliqué dans un article entièrement dédié, l’alternateur est en étroite relation avec la batterie, puisque l’énergie créée par cette pièce sera stockée sur la batterie.

Le voyant qui sera allumé pour indiquer si l’alternateur ne fonctionne pas, c’est le voyant de la batterie. Les premiers symptômes qui apparaissent sont le témoin de la batterie qui s’allume en continu, et vous pourrez ressentir une légère perte de puissance, notamment au démarrage.

L’étape suivante va être le déchargement de la batterie qui va se réaliser à la vitesse grand V. Puis, l’absence de batterie va rendre l’utilisation de la voiture quasiment nulle.

Notre conseil dans ces moments-là, c’est de contacter un garagiste dès que possible et de l’informer de la présence du témoin lumineux, tout comme des sensations que vous avez ressenties lors de la conduite.

Il sera la personne la plus compétente pour vous apporter toutes les solutions possibles pour votre voiture.

Les étapes du test

Le test de l’alternateur peut s’avérer indispensable dans plusieurs cas. Le premier cas va être comme on l’a dit, le voyant de la batterie qui va s’allumer sur le tableau de bord. C’est généralement un signe pour indiquer la batterie n’est plus au maximum de sa charge. Malgré tout, ce voyant peut signifier que la batterie est HS ou que l’alternateur n’a pas l’énergie suffisante pour effectuer sa recharge complète.

Le second indicateur va être la puissance des phares. Celle-ci va varier en fonction du moteur et du régime de ce dernier.

Le dernier cas qui peut nécessiter la mise en place d’un test de l’alternateur, c’est le refus pour la voiture de démarrer. Dans ce cas, il faudra s’assurer que la batterie soit bien chargée, que le démarreur soit bien en place et le fonctionnement de l’alternateur.

L’alternateur doit subir une révision tous les 40 000 km en moyenne.

Voyons plus en détail les étapes :

  • Le multimètre sera utilisé dans un premier temps. Les réglages nécessaires sont le courant continu avec un calibrage sur 20 volts. Une batterie bien chargée doit afficher une tension entre 12,3 et 13,5 volts. Si ce n’est pas le cas, alors, il faudra procéder à sa recharge.
  • Le moteur ne pourra fonctionner uniquement lorsque le moteur tourne, nous l’avons indiqué plus haut. En laissant brancher le voltmètre dessus, vous devrez arriver un total de 2000 tours/minute. Vous pourrez vous faire aider dans cette position. Pour s’assurer que l’alternateur est bel et bien fonctionnel, il faudra que la tension soit bien stable sur une petite période.
  • Le moment de l’analyse des résultats de la précédente étape est arrivé. Dans le cas où le multimètre affiche une tension inférieure à 13,2 volts, alors c’est l’indication que l’alternateur est à changer. L’alternateur va parfaitement fonctionner s’il affiche une donnée entre 13,2 et 14,87 volts. En revanche, si la tension est supérieure, alors le régulateur de l’alternateur est défaillant, et il faut le changer. Seulement, les garagistes préconisent de changer tout l’alternateur en entier.
Tester un alternateur : comment faire ?
4 (80%) 25 votes