Conduire avec un porte-vélos : les précautions à prendre

Peu importe le type de porte-vélos que vous avez choisi, au moment de partir en vacances, il faudra être prudent sur la conduite à tenir pour être sérieux. On ne conduit pas de la même façon un véhicule avec un porte-vélos que sans porte-vélos. C’est pour cette raison que l’on attend de chaque personne une grande responsabilité pour éviter de créer des troubles sur la voie publique.

Les vacances sont souvent propices à ce type d’événement : la surcharge du véhicule avec les affaires de chacun, les 2 ou 3 enfants… La voiture devient vite remplie. Le poids d’un vélo et/ou d’un coffre de toit peut sérieusement jouer sur la capacité de rouler en toute sécurité. Une voiture lourde ne s’arrête pas comme une voiture légère. Il y a plusieurs précautions à prendre en compte pour éviter de créer une énorme bêtise.

Dans cet article, on va vous apporter de nombreux conseils pour éviter d’avoir des problèmes et les différentes précautions à prendre en considération pour ne pas recevoir une amende, au retour des vacances.

Comment conduire avec un porte-vélos sans problème ?

Tout d’abord, nous devons vous rappeler qu’il existe 4 types de porte-vélos. Il y en a un qui se place uniquement à l’intérieur de certains véhicules. Nous allons partir sur trois types de porte-vélos, tous différents, dont le but est d’apporter une solution efficace au conducteur qui souhaite partir en vadrouille avec son ou ses vélos.

Le porte-vélos qui se place sur le toit est certainement l’élément qui peut s’avérer être le plus dangereux dans certaines situations. C’est notamment le cas, quand il y a beaucoup de vent. La gestion de l’aérodynamisme est loin d’être de grande qualité avec 1, 2, 3 ou 4 vélos sur le toit. Le vent va s’engouffrer un peu partout et il va ralentir votre voiture. Si vous n’en êtes pas conscient, cela peut être un danger dans la gestion du freinage ou lors de certaines montées de côte un peu raides.

Pour rouler tranquillement avec un porte-vélos avec des rails qui se serrent sur le toit, il est important de bien fixer tous les vélos solidement pour qu’ils ne puissent pas bouger et tomber, soit en avant lors d’un freinage, soit en arrière dans la montée d’une côte ou sa descente.

Pour les autres porte-vélos, la difficulté est bien moins importante, comme pour le système qui se place sur une boule d’attelage. Les conséquences seront quasiment les mêmes qu’avec un porte-vélos qui va se placer sur le coffre de la voiture. Ce sont généralement les roues qui vont dépasser de la largeur du véhicule qui pourront causer quelques problèmes. Dans ce cas, la première chose à réaliser est d’empêcher que les roues tournent avec la vitesse. Une simple sangle fera l’affaire et le véhicule qui vous précède ne sera pas perturbé dans sa conduite. La seconde action à réaliser est surtout valable pour la nuit, quand la luminosité est faible. Nous préciserons que ce n’est pas parce que vous avez prévu de partir de jour, que vous pourrez être certain de rentrer de jour. Il suffit d’avoir dans sa voiture, un petit dispositif permettant d’être vu. Ce système lumineux devra être étanche et être au plus près de la voiture qui vous suivra, ainsi, elle pourra mieux calculer et gérer efficacement ses distances de sécurité. En réalisant cette petite astuce, vous éviterez d’avoir des vélos endommagés (dans le cas d’une faible allure) ou un grave accident (pour des vitesses plus conséquentes). Cela peut être un élément rassurant, celui de placer des réflecteurs sur les roues des vélos pour qu’ils soient réfléchis avec les phares des autres véhicules. Si toutefois, vous n’avez pas ce dispositif de lumière, il faudra impérativement mettre la plaque minéralogique. Elle comprend un matériau réfléchissant permettant d’être vu. Mais c’est bien moins efficace qu’une lumière rouge clignotant.

Le dernier conseil que l’on peut apporter, c’est d’être serein dans sa conduite et de redoubler de vigilance. Il ne faut pas baisser sa garde, bien respecter le Code de la Route et ne pas hésiter à faire des pauses pour éviter toutes les petites erreurs d’inattention.

Les précautions à prendre avant de rouler avec un porte-vélos

Bien avant le départ, il serait intéressant de réaliser un ou plusieurs essais pour éviter d’être surpris au moment de partir en vacances. Dès que vous avez le porte-vélos, installez-le. Il faut comprendre son mode de fonctionnement pour ne pas être pris au dépourvu. Certains systèmes sont plus complexes que d’autres. Il faut les apprivoiser avant de partir effectuer un long trajet. Outre l’installation, prenez le temps de rouler avec le porte-vélos et une autre personne située dans une autre voiture si c’est possible. Il pourra vous indiquer, une fois arrêté, si le porte-vélos bouge et si c’est le cas, réaliser les actions en conséquence.

Au moment de l’achat porte-vélos, vous êtes-vous renseignés sur la capacité maximale que le porte-vélos peut recevoir ? Que ce soit pour le poids global ou le nombre de vélos, il faut s’assurer que tout soit bon et puisse bien recevoir le nombre de vélos que vous souhaitez poser dessus.

Pour les personnes qui sont un porte-vélos sur attelage, il faut bien être sûr que la capacité totale transportée (vélos et porte-vélos) soit entièrement compatible avec ce qu’indique votre attelage.

Tous les éléments de votre véhicule permettant de communiquer doivent être visibles, à savoir les feux arrière, la plaque d’immatriculation et les clignotants. La rampe de signalisation pour la plaque minéralogique peut s’avérer être une bonne solution.

Même au détour d’une petite pause pour effectuer des courses ou ses besoins, on n’est jamais à l’abri d’un vol. Les personnes sont de plus en plus nombreuses à se plaindre que leur vélo a été pris. Il faut investir dans un bon antivol, dans lequel vous avez confiance pour être tranquille !

Au fil du trajet, notamment pour les longs trajets, assurez-vous bien que les attaches de vélos soient parfaitement fixes et ne bougent pas.

Pour terminer, dans le cas d’un moindre bruit suspect, il ne faut pas hésiter à s’arrêter et à faire un contrôle, plutôt que de prendre des risques inconsidérés.

Conduire avec un porte-vélos : les précautions à prendre
4.1 (81.21%) 33 votes