Coronavirus : l’auto française accuse une trop forte dépendance chinoise

L’épidémie de coronavirus se propage dans le monde à grande vitesse. La France n’est pas épargnée et les statistiques ont même démontré ces derniers jours que le nombre de personnes atteintes a doublé. Voilà un phénomène qui inquiète particulièrement les fabricants automobiles dans l’Hexagone, étant donné que de nombreuses pièces et éléments des véhicules sont produits en franchise dans ce pays du soleil levant, qui est le foyer de l’épidémie. Avec les mesures prises par le gouvernement pour éviter davantage la propagation, le marché de l’automobile en France pourrait s’en trouver affecté par le phénomène.

coronavirus auto française accuse forte dependance chinoise avis

Un grand déficit sur le marché automobile avec la Chine

Outre les facteurs de déficit habituels sur le marché de l’automobile, le phénomène de la propagation du Coronavirus dans toute la Chine, puis dans le monde, a fortement marqué le marché automobile entre la France et la Chine. Si l’an dernier, un déficit de 900 millions d’euros a été enregistré, l’un des plus importants déficits connus fut celui de l’année 2016, d’un montant de 10 millions d’euros. Voilà une différence notable qu’on ne peut contourner sur le marché de l’automobile dans l’Hexagone.

Avec les mesures prises par le gouvernement pour la lutte contre la propagation du virus d’ailleurs, le salon de Genève a été également annulé. Ce salon représente toutefois l’une des plus grandes expositions automobiles mondiales, un évènement d’envergure qui aurait dû apporter une rentrée d’argent importante sur le marché de l’automobile en France. Encore une fois, c’est un symbole indéniable de la crise qui touche particulièrement les constructeurs et les concessionnaires automobiles, mais qui peut aussi atteindre le marché de l’assurance et du crédit auto, non seulement en France cette fois, mais aussi dans toute l’Europe également. Sans oublier que le coronavirus a déjà entraîné la fermeture de plusieurs usines en Chine, comme celui de Renault et de PSA depuis quelques semaines déjà. Avec ce marché en pleine crise, est-ce ou non une opportunité à saisir pour acheter un véhicule ? Nos conseils sur ce sujet !

coronavirus auto française accuse forte dependance chinoise conseils

La dépendance en pièces automobiles made in china

L’un des plus importants facteurs à la base de cet important déficit du marché automobile en France reste sans aucun doute le fait qu’une grande part des pièces et éléments des véhicules sont fabriqués en Chine. En effet, près de 25 % de la plupart des pièces automobiles utilisées par les fabricants français proviennent des usines chinoises. Dans certains cas, on retrouve un chiffre approchant les 50 % de la production. Certes, il ne s’agit que de petites pièces plastiques et mécaniques dans la plupart des cas.

Par ailleurs, il faut aussi savoir que la Chine détient actuellement la place du premier producteur mondial de pneus, alors que tout automobiliste sérieux connait l’importance de remplacer ces pneus de voiture régulièrement. Seulement, ce sont des pièces qui revêtent d’une importance majeure dans la conception des véhicules, comme pour ces voitures les plus vendues en Europe actuellement. Cette dépendance de production en pièces automobiles par rapport aux productions des usines chinoises est à l’origine de la baisse du marché automobile en France.

Une dépendance qui pose actuellement un véritable problème stratégique et à laquelle les concernés essaient de trouver solution pour remédier rapidement à ce manque pouvant empâter davantage le déficit du marché automobile. Mais force est de constater que l’avènement de l’épidémie Coronavirus distingue fortement les faiblesses et les limites de cette dépendance à la Chine par rapport à la production de pièces automobiles.

Jean Cardoze

Jean, diplômé d'un DUT (diplôme universitaire de technologie) information-communication à Paris. J'ai fondé Webcarnews en 2016 pour partager ma passion pour l'automobile.