Plaque immatriculation noire : signification, réglementation

Les plaques d’immatriculation noires désigne toute plaque minéralogique d’un véhicule dont le fond est noir, avec des caractères gris clair ou blanc. Ces plaques sont néanmoins plutôt rares et principalement apposées sur des véhicules anciens et/ou de collection. Mais savez-vous quelles sont les conditions pour apposer des plaques d’immatriculation noires sur une voiture ? Passons en revue ces différents éléments de réponse.

Une longue histoire…

Longtemps, les plaques d’immatriculation étaient à fond noir. Ce n’est qu’au début des années 1990 que les plaques ont évolué. Elles passent à fond blanc à l’avant et fond jaune à l’arrière. Néanmoins, les véhicules les plus anciens gardent souvent leurs plaques à fond noir…
Même s’ils ont basculé sur le nouveau système d’immatriculation (SIV), en place depuis avril 2009. Depuis le début années 1990, les plaques d’immatriculation ne sont plus proposées. Il est néanmoins possible d’en trouver assez facilement. Seulement, l’apposition de plaques noires sur un véhicule est strictement réglementée.
Dans le cas d’une utilisation non conforme, le véhicule peut-être immobilisé ainsi que faire d’une contravention de 135 €, s’appuyant sur l’article 3 de l’arrêté du 1er juillet 1996 relatif aux plaques d’immatriculation.

Quels impératifs pour avoir des plaques d’immatriculation noires

Les critères permettant d’apposer des plaques noires sur un véhicule sont assez stricts. Il est nécessaire que la voiture en question ait un minimum de 30 ans et qu’elle dispose d’une carte grise collection (certificat d’immatriculation mentionnant l’aspect collection sur le champ Z1). Une demande doit alors être formulée auprès de la Préfecture.
L’appui de la FFVE (Fédération Française des Véhicules d’Époque) peut être nécessaire. Néanmoins, il est important de préciser qu’il existe une tolérance de la part des forces de l’ordre pour les véhicules les plus anciens. Mais n’espérez pas la moindre clémence si vous apposez des plaques noires sur une voiture récente.
Contrairement aux plaques d’immatriculation classiques du type AA-123-AA, les plaques à fond noir ne disposent pas d’eurobandes sur les côtés, ni de tirets entre les caractères. Ainsi, l’immatriculation AA-123-AA deviendrait AA 123 AA si elle passait à fond noir.
Les véhicules immatriculés avant le 31 décembre 1992 disposant toujours de leurs plaques d’immatriculation d’origine, de type FNI (1234 AA 56) sont autorisés à conserver ces mêmes plaques. En revanche, dans le cas d’une ré-immatriculation dans le SIV, il sera obligatoire de passer sur des plaques traditionnelles à fond blanc. Aucun autre cas n’est malheureusement recevable concernant ces plaques tant désirées.

Pourquoi choisir des plaques noires ?

Les plaques d’immatriculation à fond noir ont été apposées sur les voitures françaises jusqu’en début d’année 1993. Elles symbolisent donc la voiture ancienne et elles conservent un certain charme. Certains y sont d’ailleurs très attachés. Elles évoquent l’authenticité et contribuent au charme d’une voiture ancienne. Beaucoup souhaitent donc apposer ce type de plaque pour ancrer davantage encore leur voiture dans l’histoire.
Certaines plaques d’immatriculation à fond noir disposent d’ailleurs d’une finition similaire à celle de l’époque. La structure peut être en acier, avec des bords emboutis et des caractères embossés. Le résultat est souvent très authentique et permet d’embellir encore une belle ancienne. Si vous lisez cet article, il y a de bonnes chances pour vous soyez vous-même intéressé(e) par apposer des plaques d’immatriculation à fond noir sur votre voiture.

Où acheter des plaques d’immatriculation à fond noir ?

L’enseigne plaque-immatriculation-auto.com proposa de fabriquer des plaques d’immatriculation dispose généralement de l’équipement pour les plaques noires. Toutes les finitions ne se valent pas cependant. Les centres autos sont souvent assez peu dotés. Dans la mesure du possible, il est conseillé de s’adresser à un spécialiste de la voiture ancienne. Certains passionnés disposent toujours du matériel d’antan, rustique, mais permettant d’obtenir un résultat parfait.
Sur internet, certains se sont spécialisés dans ce domaine. Les résultats sont assez inégaux souligne ce blog spécialisé en auto, certains allant même jusqu’à proposer des plaques d’immatriculation noires en plexiglas. D’une manière générale, les spécialistes de voitures anciennes demeurent les interlocuteurs privilégiés. Si vous n’en connaissez pas, demandez conseils à des propriétaires de voitures anciennes lors de rassemblements. Le bouche-à-oreille à encore de beaux jours devant lui.
Ceux qui éditent ce type de plaques d’immatriculation sont tenus de demander au propriétaire du véhicule de présenter le certificat d’immatriculation. Cette condition est toutefois assez peu respectée… Surtout dans le cas d’une commande en ligne.