Purger un embrayage hydraulique : comment faire ?

La purge de l’embrayage hydraulique peut s’effectuer à partir du moment où tous les éléments de l’embrayage ont été changés et remis à neuf. Généralement, on change une ou plusieurs pièces dans l’embrayage hydraulique dès lors qu’il y a une fuite de liquide hydraulique. Dès lors, il faut réaliser une purge. Celle-ci est essentielle pour s’assurer qu’il n’y ait plus la moindre présence d’air dans l’embrayage, et plus particulièrement, la commande hydraulique de l’embrayage.

Est-ce que c’est une manipulation obligatoire durant un changement de système hydraulique ? Oui, ça l’est. C’est elle qui va permettre d’utiliser à bon escient tous les éléments du système pour passer les vitesses et embrayer/débrayer.

La commande d’embrayage peut être manuelle et se présenter sous deux formes différentes. On va retrouver le conducteur à travers la pédale d’embrayage qui l’activera par le câble ou par la commande hydraulique.

Comprendre la commande hydraulique d’embrayage

Avant de vous expliquer précisément comment on réalise la purge d’un embrayage hydraulique, il faut comprendre l’intérêt de la commande hydraulique dans le système d’embrayage.

Le but premier du dispositif d’embrayage est de permettre la transmission d’un mouvement de rotation du moteur à l’intérieur de la boîte de vitesses. Ainsi, grâce à l’embrayage, la voiture peut passer dans différents stades : l’arrêt et l’avancement. Pour améliorer la vitesse de la voiture et gagner en puissance, c’est l’embrayage qui aide le conducteur à passer la première, puis la seconde, puis la troisième, puis la quatrième, la cinquième voire même la sixième. Quand arrive la phase de décélération, c’est aussi grâce à l’embrayage que celle-ci peut avoir lieu. On va rétrograder d’une vitesse à une vitesse plus basse pour enclencher toutes les vitesses de la boîte.

La commande hydraulique est équipée de trois éléments. On va avoir l’émetteur d’embrayage. Celui-ci est placé devant la pédale d’embrayage. C’est une pièce qui va intégrer un piston. Celui-ci se met en route sous l’action du conducteur quand il actionne la pédale d’embrayage. La seconde pièce qui compose la commande hydraulique est le récepteur d’embrayage. Toujours à l’aide d’un piston, c’est un élément qui va être relié à l’émetteur grâce à une tuyauterie. Enfin, le dernier élément va être le réservoir. Celui-ci peut être situé sur l’émetteur ou sur le maître-cylindre de frein. Il contient le liquide de frein qui servira à alimenter tout le circuit de la commande d’embrayage.

Le fonctionnement de la commande hydraulique est relativement simple à comprendre, notamment pour les personnes qui conduisent tous les jours un véhicule avec une boîte manuelle. Quand celle-ci effectue une pression sur la pédale d’embrayage, il y a un liquide incompressible qui va exercer une pression. Elle est rendue possible grâce au piston de l’émetteur d’embrayage. Par la suite, la pression sera envoyée au récepteur d’embrayage. Le piston est repoussé. Et ensuite, il ira s’appuyer sur la fourchette d’embrayage.

Les différentes étapes pour réaliser la purge d’un embrayage hydraulique

En tout premier lieu, il va falloir réaliser le remplissage du réservoir où se trouve le liquide d’embrayage. Quand vous l’aurez localisé, soit dans le compartiment moteur au niveau conducteur pas très loin du bocal de frein, ou directement à l’intérieur de ce dernier, il faut prendre toutes les précautions possibles pour le protéger. Pour se prémunir des différentes conséquences qui peuvent se réaliser, un carton est présent sous le véhicule pour ne pas causer la moindre infiltration d’hydrocarbures dans le sol. On attire votre attention : le liquide de frein est très corrosif. Il pourrait endommager aussi bien l’intérieur de la voiture, notamment au niveau de la connectique, de certaines pièces ou encore de la carrosserie, que l’environnement. Toutes les actions que vous réaliserez sur le bocal de frein devront être réalisées avec des gants de protection adaptés. Quand vous aurez dévissé le bouchon du bocal de frein, il va falloir utiliser un entonnoir pour le remplir. Soyez très prudents avec le liquide de frein qui est dangereux.

La seconde étape est la préparation d’un flacon de purge. Pour ce faire, une bouteille de 50 cl suffira amplement. Il faut percer le bouchon pour placer un tuyau en nylon transparent. Ensuite, il faudra remplir la bouteille de liquide de frein à sa moitié. Le tuyau devra être immergé dans le liquide de frein.

La troisième étape est la purge de l’embrayage en elle-même. Cette étape n’est pas aisée à réaliser quand on est seul. Il est conseillé de se faire aider par une seconde personne. Tout d’abord, il faudra préparer la purge. Il faut une clef plate pour la vis de purge. Elle se situe sur le récepteur. La seconde extrémité du tuyau qui va dans la bouteille se branchera sur cette vis de purge. Cette étape est minutieuse. Il ne faut pas que le tuyau ne bouge pendant toute la purge.

Ensuite, il faudra réaliser le pompage. Rien de compliqué, il faut demander à une seconde personne de s’installer au poste de conduite. Quand la vis de purge est fermée, il faut que votre collègue exerce une pression maximale sur la pédale d’embrayage et la relâche. Cette étape doit être réalisée sérieusement afin d’effectuer un pompage très efficace. Par la suite, il faudra qu’il appuie à fond sur la pédale d’embrayage, à fond. La pédale doit être enfoncée pour une durée plus longue. Quand vous allez desserrer la vis de purge, il va y avoir de l’air. Celui-ci ira directement dans le flacon. Il faut refermer le flacon. Ces étapes de pompages peuvent être exécutées à de nombreuses reprises. Il ne faut plus qu’il y ait la moindre trace d’air dans le tuyau.

Pour s’assurer que la purge a été menée correctement, il faut faire une petite vérification toute simple. Vous allez pomper la pédale d’embrayage à plusieurs reprises. Il va y avoir une légère résistance au début de l’étape de la pression sur la pédale. Serrez le frein à main et faites démarrer la voiture. C’est le moyen pour débrayer et enclencher une vitesse. Ce n’est pas une manœuvre qui doit être effectuée avec un craquement ou une difficulté. S’il n’y a rien, alors la purge a été bien réalisée. En revanche, si ce n’est pas encore le cas, il faudra réitérer toutes ces étapes pour ne plus avoir la moindre trace d’air dans le circuit. Pour s’assurer que tout est bon, il ne restera plus qu’à surveiller correctement le niveau du liquide maximal. Si ce n’est pas le cas, il ne vous restera plus qu’à réaliser l’ajustement en conséquence. Dans le cas où il y en a trop, utilisez une seringue pour retirer tout l’excédent qu’il y a en trop.

Désormais, vous avez toutes les clefs pour purger correctement et efficacement un embrayage hydraulique.