Renault : pourquoi la marque continue-t-elle de monter ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire

L’industrie automobile est en perpétuelle évolution. Sur le marché, les marques apparaissent et disparaissent au gré des événements et changements socio-politiques, économico-culturels et autres. Certains fabricants parviennent toutefois à rester des têtes de gondole du secteur au plan mondial, en dépit de toutes situations défavorables.

Constructeur de véhicules français, Renault est l’un des mastodontes de l’industrie automobile. Créée en 1898, l’entreprise est devenue au fil des décennies la référence française de la production de voitures. Certes, la marque Renault n’a pas connu que des succès jusque-là. Mais force est de constater que malgré la férocité de la concurrence, elle continue de connaître de l’ascension. À quoi doit-elle cette montée continuelle ?

Véhicules Renault : l’imposition de la gamme Dacia sur le marché

Renault met sur le marché diverses gammes de voitures pour répondre aux demandes identifiées. Les gammes connaissent des destinées diverses, les unes ayant plus ou moins de succès que les autres. Le constructeur doit son succès de ces dernières années à Dacia, entre autres. Cette marque de voiture rachetée par Renault en 1999 et devenue une gamme du fabricant français va de succès en succès depuis plusieurs années. En 2017, par exemple, 655 000 modèles de Dacia ont été vendus à travers le monde. La gamme a connu cette année-là une croissance de 12 % alors que le taux de croissance global du groupe était de 8,5 % (Source : lesechos.fr).

Renault a su faire de Dacia une gamme de véhicules performants accessibles à bas coûts, comme ce que propose le concessionnaire Renault sur Mulhouse et dans d’autres régions de France. Avec des modèles comme Logan, Sandero, Duster, Clio, Twingo, le constructeur a gagné le cœur des acheteurs en France, puis ailleurs en Europe et dans le monde.

En 2016 et 2017, la Sandero a été la voiture préférée des Français, en l’occurrence sa version SUV (Sandero Stepway). En 2018, la Sandero voit ses ventes diminuer un tout petit peu. Mais elle n’a pas quitté pour autant le podium des véhicules les plus achetés en France et a terminé troisième du classement.

L’année 2019 a été particulièrement délicate pour le groupe Renault-Nissan-Mitsubishi. Fin 2018, l’affaire Carlos Ghosn a éclaté et a sans aucun doute impacté le rendement de l’entreprise. Les ventes du groupe, toutes marques confondues, ont baissé en 2019 de 3,4 % par rapport à 2018, soit 3,75 millions de voitures écoulées dans le monde. Pour ce qui est de la marque au losange spécialement, elle avait connu une baisse de 6,9 %, avec 2,35 millions de véhicules vendus. Ce recul aurait été plus spectaculaire sans Dacia qui a connu, en dépit de tout, une hausse de 5,1 %, avec 736 570 modèles immatriculés en cette année 2019 (Source : bfmtv.com).

En 2020, la crise du coronavirus a provoqué une baisse de croissance dans l’industrie automobile mondiale. Renault, pour sa part, a vu sa croissance diminuer de 21,3 % par rapport à 2019, soit 2,94 millions d’unités vendues. Le groupe explique cette régression par le fait que la marque ait une forte exposition dans les pays qui ont connu un confinement strict.

Dacia a quand même pu placer la nouvelle Sandero en tête de liste des véhicules de particuliers les plus vendus en France en 2020 (47 609 unités vendues). En somme, cette gamme permet à Renault de maintenir sa position de leader dans l’Hexagone en particulier.

L’occupation du marché par les concessionnaires et points de vente Renault

concessionnaire renault

Outre la gamme Dacia, Renault doit également son succès à son accessibilité. La marque a mis en place une stratégie de couverture de l’ensemble du territoire français. Selon des chiffres rapportés par Statista, à la date du 1er janvier 2018, Renault avait en France plus de 554 concessionnaires. D’après le groupe même, il disposait en 2019, d’un réseau commercial de plus 4 756 points de vente, y compris les concessionnaires.

Renault est la marque qui a le plus grand nombre de concessionnaires dans l’Hexagone. Le deuxième sur la liste, Citroën, avait moins de 171 points de vente qu’elle. Cela donne une idée de l’importance que l’entreprise accorde au marché français et l’intérêt qu’elle suscite de la part des consommateurs. De l’Asie à l’Afrique, en passant l’Afrique et les Amériques, ce constructeur est présent sur tous les continents. Grâce à des points de vente implantés dans des régions et villes stratégiques, la marque au losange parvient à vendre assez vite ses véhicules (et voici un article pour des infos sur la marque anglaise Caterham ).

Les concessionnaires Renault sont non seulement nombreux, mais ils sont également efficaces pour l’écoulement rapide de la production. Quel que soit le modèle de voiture Renault récente que vous désirez, vous le trouverez chez un concessionnaire. Au cas où le modèle voulu ne serait pas disponible chez un professionnel, il vous donnera un délai pour vous le trouver. En réalité, les concessionnaires sont en contact direct avec Renault, ce qui leur permet de répondre facilement aux demandes de la clientèle.

Renault mise sur la proximité avec les potentiels clients. C’est pour cela que de nouveaux points de vente et des concessionnaires sont agréés année après année. De plus, la marque a adopté une politique d’abaissement des prix des véhicules, la meilleure façon d’intéresser les acheteurs. Chez les concessionnaires, par exemple, vous pouvez négocier le prix d’une voiture et essayer de l’adapter à votre budget. Ces professionnels bénéficient souvent de réductions de prix auprès du constructeur. En faisant jouer la carte de la négociation, vous pouvez facilement faire baisser le prix d’une Koleos, Twizy, Clio, Captur, Kangoo, Zoe, Sandero ou d’un autre modèle jusqu’à – 5 %.

En outre, vous pouvez vous rendre dans une concession Renault pour la reprise de voiture. L’entreprise a facilité les conditions à remplir pour prétendre à une reprise de voiture. Avec quelques pièces justificatives, vous pouvez vendre votre ancienne Renault à un concessionnaire et acheter un modèle neuf en complétant une modique somme (consultez les astuces sur sa cote : cote argus gratuite ). Rappelons que vous avez la possibilité de bénéficier de primes étatiques pour la reprise d’un véhicule Renault à moteur thermique.

voiture renault

Les partenariats de la marque Renault

Renault a toujours su miser sur des partenaires stratégiques pour développer son activité. L’un des partenariats les plus significatifs de sa montée ces deux dernières décennies, c’est celui noué avec Nissan. L’alliance Renault-Nissan est actée en 1999 en vue d’une coopération rentable pour les deux constructeurs. Dès la signature de l’accord, Renault acquiert 36,8 % du capital du constructeur japonais. Ce partenariat lui permet de se positionner en géant sur le marché automobile nippon, en particulier, et asiatique en général.

Toujours en 1999, Renault rachète l’usine Dacia en Roumanie. S’ouvre alors une nouvelle ère de réussites pour l’entreprise française. L’usine, disposant d’un centre mécanique au départ, a été dotée d’un centre logistique en 2005. Sous l’égérie de Dacia, le centre régional d’ingénierie Renault Technologie Roumanie(RTR) a été créé à Bucarest en 2007. C’est de l’usine Dacia que sortent aujourd’hui les modèles de voitures dont le constructeur français peut être le plus fier, comme Logan et Sandero.

Renault débute le XXIe siècle avec l’entrée sur le marché coréen grâce à son partenariat avec Samsung Motors. En fait, la filiale Renault Samsung Motors est mise sur pied en 2000 pour la fabrication et la commercialisation de voitures en Corée. Dans le cadre de ce partenariat, Renault a obtenu 70,1 % des parts de Samsung Motors. C’est par le jeu des alliances que le constructeur a également pu s’implanter en Russie. En 2008, il s’est allié à AVTOVAZ, prenant 25 % de son capital.

Pour s’offrir une place de choix sur le marché chinois, Renault crée, en 2013, avec le constructeur Dongfeng, la DRAC (Dongfeng Renault Automotive Company). En 2016, c’est le fabricant japonais Mitsubishi qui rejoint l’Alliance formée par Renault et Nissan, la rendant encore plus forte. L’objectif de cette association de leaders automobiles est de développer la production de véhicules électriques.

Renaulution : le plan stratégique de Renault

renault stratégie

Le plan stratégique de Renault actuellement est nommé Renaulution. Il se base sur une stratégie de transformation qualitative. Le but est de partir d’une course au volume à la création de valeur. Le groupe s’est engagé pour l’amélioration des fonctions de ses véhicules avec l’application d’une discipline stricte en termes de coûts. Il met à profit ses atouts industriels pour prendre le leadership de la construction de voitures électriques en Europe. L’Alliance lui offre la maîtrise technologique nécessaire pour renforcer son efficacité dans la production automobile.

D’après Luca de Meo, le CEO de Renault, Renaulution constitue une feuille de route pour donner plus de force aux marques du groupe (Renault, Dacia, Lada et Alpine). Chaque marque aura à terme un territoire défini. Le constructeur envisage de passer du statut d’entreprise automobile travaillant avec la technologie à celui d’entreprise technologique travaillant avec des voitures. Ce projet ambitieux explique la mise sur le marché de véhicules Renault électriques de plus en plus sophistiqués ces dernières années. Pour une performance durable, le plan stratégique de Renault est prévu pour se dérouler en 3 phases, à savoir :

  • la résurrection (jusqu’en 2023) au cours de laquelle les coûts sont réduits tout en générant du profit,
  • la rénovation (jusqu’en 2025) qui verra les gammes s’enrichir de nouveaux modèles rentables pour les marques et
  • la révolution (à partir de 2025), phase au cours de laquelle le groupe veut se positionner comme le pionnier dans la chaîne de valeur des nouvelles mobilités.

Jusqu’en 2023, Renault continuera donc de mettre sur le marché des véhicules à prix abordables, pour le bonheur des particuliers et familles à revenus modestes.

4.8/5 - (35 votes)