Comment acheter une voiture d’occasion en Allemagne ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Selon les statistiques, le marché allemand est le 1er marché automobile en Europe, notamment dans le domaine de la vente d’occasion. En effet, plus de 1,7 million de voitures d’occasion sont disponibles en stock outre-Rhin. Les véhicules d’occasion allemands sont également moins chers qu’en France, en raison du nombre d’offres et sont en très bon état, car les conducteurs allemands ont la réputation de prendre soin de leur voiture. De plus, contrairement aux rumeurs qui circulent sur les occasions allemandes, il est strictement interdit de trafiquer le compteur en vue de le baisser, sous peine d’amendes et de sanctions très lourdes. Alors, faut-il se lancer et choisir une voiture d’occasion en Allemagne ? C’est ce que nous vous invitons à découvrir dans cet article.

Trouver le véhicule d’occasion qui vous convient en Allemagne

Plusieurs raisons expliquent l’essor du marché d’automobiles d’occasion en Allemagne. Comme évoqué au début de cet article, ces véhicules sont moins chers, car l’offre est plus abondante par rapport à la demande qu’en France. Cela s’explique par le fait que les Allemands changent souvent de voiture pour un modèle neuf, ce qui permet d’avoir des biens en très bon état à la vente. Par ailleurs, les occasions allemandes ont la réputation d’être dotées des dernières technologies et des accessoires dernier cri.

Avant d’acheter une voiture d’occasion en Allemagne, vous devez avant tout consulter les annonces automobiles sur les sites en ligne qui vous présentent les automobiles d’occasion en vente dans différents pays d’Europe, dont l’Allemagne. Sur ces plateformes, vous pourrez retrouver des voitures très récentes cédées par des particuliers ou des professionnels. Pour éviter les mauvaises surprises, il est vivement conseillé de passer par un professionnel, le mandataire auto. Cela vous permet d’avoir des garanties sur le véhicule et si possible d’obtenir tout son historique avant de procéder à l’importation.

Parler allemand ou anglais est essentiel pour pouvoir lire et comprendre les documents que l’on vous fournira ou que l’on vous demandera. Heureusement, certaines concessions allemandes sont constituées de salariés parlant français. Recourir aux services d’une telle entreprise pourrait être d’une grande aide. Il est conseillé de prévoir votre déplacement vers la concession ou plusieurs entreprises si vous le pouvez. Ainsi, vous verrez le véhicule, pourrez l’essayer et s’il ne correspondait pas aux informations qui étaient données sur l’annonce, vous pourrez rentrer chez vous en évitant une mauvaise affaire.

occasion allemande

Effectuer les démarches nécessaires pour acheter votre occasion allemande

L’acquisition d’une voiture d’occasion allemande peut sembler un peu plus difficile qu’une voiture française. Cependant, si vous êtes bien informé et préparé, tout se passera bien le jour de l’achat. En premier lieu, vous devez savoir si vous devez payer la TVA. En général, vous n’avez pas à payer de TVA si le véhicule que vous avez en vue a plus de 6 mois ou plus de 6000 km à son compteur. Si tel n’est pas le cas, vous devrez payer cette taxe lors de l’import, mais vous pourrez obtenir un remboursement lors de l’immatriculation de la voiture en France. Sachez aussi que si le véhicule a plus de 4 ans, vous devrez passer un contrôle technique en France, même si vous l’avez déjà effectué en Allemagne.

Ensuite, assurez-vous d’avoir toutes les pièces nécessaires pour l’obtention de la carte grise en France. Il est nécessaire que le concessionnaire allemand vous remette les documents comprenant les KFZ Fahrzeugschein et Fahrzeugbrief. Ces pièces et le quitus fiscal sont indispensables pour la réalisation des démarches de la carte grise. Pour l’immatriculation, vous devrez avoir une plaque temporaire afin de pouvoir quitter le sol allemand au volant de votre nouvelle voiture. Cette plaque vous coûtera environ 30 euros. Si vous souhaitez obtenir une plaque d’immatriculation destinée à l’importation, vous devrez débourser environ 80 euros.

Enfin, sachez qu’une fois dans l’Hexagone, vous bénéficierez d’un délai de 15 jours pour déclarer votre voiture aux impôts, de 30 jours pour faire votre carte grise sur le site de l’ANTS et passer le contrôle technique le plus tôt possible si votre voiture d’occasion importée a plus de 4 ans.

véhicule d'occasion

Faire une expertise pour vérifier le kilométrage

Sur le marché de l’occasion, moins une automobile a de kilomètres au compteur et plus son prix sera conséquent. De fait, certains vendeurs véreux n’hésitent pas à trafiquer le compteur de la voiture qu’ils comptent vendre pour diminuer le kilométrage et la céder à un coût plus élevé. Il s’agit d’une pratique déloyale qui est souvent employée par les particuliers, en dépit du fait qu’elle soit illégale et interdite.

Pour être certain de ne pas vous faire duper, il est conseillé de s’adresser uniquement aux pros, ou de faire réaliser une expertise du véhicule avant de conclure la transaction. En Allemagne, cette expertise a pour nom « gebrauchtwagen-untersuchung ». Elle permet d’assurer le nouveau propriétaire que le kilométrage affiché sur le compteur est conforme au kilométrage réel de la voiture. Cet examen vous coûtera environ 70 euros. Si vous ne voulez pas payer pour une expertise, vous pouvez tout simplement contrôler la cohérence entre les dates d’entretien, l’âge et le kilométrage de l’auto. Pour cela, il vous faudra le carnet d’entretien et les différentes factures de réparation de la voiture.