Reprogrammation moteur : le cadre légal

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

En surfant sur le net, vous avez probablement déjà vu des annonces publicitaires pour des reprogrammations de votre moteur vous promettant une amélioration considérable de la consommation de votre véhicule et un gain de puissance. Si vous êtes intéressé par cette prestation, sachez que vous n’êtes pas le seul. En Belgique, de plus en plus d’automobilistes sont aujourd’hui prêts à faire reprogrammer leur moteur pour bénéficier de ce gain de puissance et faire baisser la consommation de leur véhicule.

Cependant, une telle opération doit se faire dans certaines conditions. En effet, selon le GOCA, l’organisme belge en charge du contrôle technique, ce type de modification n’est pas détectable pendant les contrôles techniques. En conséquence, il est important de se renseigner sur les modalités de réalisation d’une reprogrammation moteur avant de se lancer. Alors, quelles sont les règles en vigueur à respecter pour reprogrammer le moteur de votre véhicule ? Obtenez la réponse à cette interrogation dans la suite de cet article.

Qu’est-ce que la reprogrammation moteur ?

Avant de vous donner des informations sur le cadre légal de la reprogrammation moteur en Belgique, il est important de rappeler en quoi consiste ce type de modification.

La plupart des véhicules équipés d’un moteur à injection sont dotés d’un boîtier électronique connu sous le nom de calculateur ou d’ECU (Engine Control Unit). Le calculateur comporte un programme composé d’une série de paramètres qui fait tourner le moteur de votre voiture. C’est donc ce boîtier qui transmet des instructions aux injecteurs en fonction des paramétrages de son programme.

C’est à cause de cette configuration du calculateur que votre moteur ne peut pas faire plus ce que vous lui demandez de faire. C’est à ce moment que la reprogrammation moteur intervient. Elle a pour but d’optimiser le programme se trouvant dans l’ECU pour booster la puissance de votre moteur et obtenir un meilleur rendement.

moteur

En d’autres mots, la reprogrammation de votre moteur est une opération qui consiste à changer les paramètres d’origine du boîtier électronique pour modifier la quantité de carburant injectée et l’allumage de façon à augmenter le couple moteur et la puissance de votre automobile.

Pour la réussite de cette opération, il est indispensable qu’elle soit réalisée par une personne ayant une connaissance pointue du fonctionnement des moteurs à injection ainsi qu’une maîtrise avancée des programmes adaptés au type de véhicule que l’on souhaite modifier. C’est la raison pour laquelle il est préférable de contacter un spécialiste en reprogrammation de moteur en Belgique si vous êtes intéressé par cette transformation et souhaitez obtenir des performances optimales en termes de puissance et de rendement moteur.

Reprogrammation moteur : quels sont les avantages ?

Comme vous l’aurez compris, la reprogrammation de votre moteur a pour objectif de booster au maximum la capacité d’accélération de votre auto. De façon détaillée, elle permet :

  • De bénéficier d’un gain de puissance sans avoir à changer de moteur : effectivement, la puissance du moteur peut être réglée et personnalisée en fonction de vos besoins. D’après les experts, l’augmentation possible de la puissance peut aller jusqu’à 60% sans risquer de causer des dommages au moteur.
  • De rendre les montées en régime plus vives.
  • D’avoir plus de couples moteur à partir des régimes les plus bas
  • De diminuer la consommation de carburant : après une reprogrammation de moteur, vous constaterez que les besoins en carburant de votre auto vont considérablement baisser. En moyenne, on constate une réduction de 30% de la consommation initiale. Et si l’opération est réalisée par un véritable spécialiste, la baisse peut atteindre 40%.
  • De rendre votre véhicule plus écologique.

Il convient de noter que le fait de reprogrammer le calculateur du véhicule n’entraîne pas de défaut au diagnostic constructeur. Il n’est donc pas nécessaire d’immobiliser la voiture et le retour aux paramètres d’origine peut se faire à tout moment et en quelques minutes.

La reprogrammation du moteur présente-t-elle des risques ?

Comme toute opération mécanique, reprogrammer le moteur d’un véhicule présente quelques dangers. Le premier risque, et surtout le plus important, est de confier cette modification à une personne non qualifiée. Cela risquerait d’endommager gravement le moteur. Cela peut aller d’une augmentation non contrôlée de carburant à une panne du moteur.

De plus, votre véhicule restera dépendant de la personne qui l’a modifié. De fait, vous devrez toujours faire appel à cette personne dès qu’un problème se présente.

Enfin, vous devez tenir compte des diverses réglementations en vigueur. Effectivement, en tant que propriétaire d’un véhicule, vous n’êtes pas autorisé à faire tout ce que vous voulez sur votre voiture sous peine de ne plus être homologué et de ne pas bénéficier des visites techniques.

reprogrammation moteurcalculateur

Que dit la loi sur la reprogrammation moteur en Belgique ?

Si la reprogrammation de moteur est encadrée en Belgique, c’est parce qu’elle pose un problème au niveau des assurances qui fixent les tarifs de leurs polices en fonction de kW. Par conséquent, tout changement à ce niveau doit être communiqué à l’assureur, sous peine que celui-ci se retourne contre l’automobiliste en cas de sinistre.

Les sociétés d’assurances

Sachez qu’après un accident, la puissance de votre voiture peut très bien être contrôlée afin d’identifier toute fraude. Certaines sociétés d’assurance tolèrent une augmentation de 10% maximum chez leurs assurés. Passé ce seuil, elles considèrent que les automobilistes sont en situation de fraude. De fait, lorsque vous réalisez ce genre d’opération sur votre véhicule, vous devez informer votre assureur qui se chargera de vous proposer une nouvelle police d’assurance, dont le coût sera revu légèrement à la hausse.

La législation selon le Code de la route

Pour info, la législation autour de la reprogrammation moteur est déterminée par le Code de la route et ses articles. Ainsi, selon l’article R321-16 du Code de la route belge, « tout véhicule isolé ou élément de véhicule ayant subi des transformations importantes est systématiquement soumis à une nouvelle réception. Le propriétaire du véhicule ou de l’élément doit demander une nouvelle réception au Préfet. Les transformations importantes rendant nécessaire une nouvelle réception sont définies par le ministre des Transports ».

Par ailleurs, d’après l’article R322-8 du Code de la route, « toute modification apportée à une automobile soumise à immatriculation et déjà immatriculée, qu’il s’agisse d’une modification notable ou de toute autre modification susceptible de changer les caractéristiques indiquées sur le certificat d’immatriculation, nécessite le changement de celui-ci.

Pour conserver la validité du certificat d’immatriculation, le propriétaire du véhicule doit adresser au Ministre de l’Intérieur une déclaration par voie électronique dans le mois qui suit la transformation de l’automobile. Le propriétaire peut circuler pendant une période d’un mois à partir de la date de déclaration, sous couvert d’un certificat provisoire d’immatriculation ».

Comment reprogrammer le moteur de son véhicule ?

Quelles sont les étapes à suivre ?

Diagnostic préalable

La meilleure chose à faire est de contacter un spécialiste de la reprogrammation moteur en Belgique. Ce professionnel confiera votre auto à un ingénieur qui procédera d’abord à un diagnostic sur un banc de puissance afin d’identifier les diverses manipulations à réaliser. Ensuite, il vous informera des démarches à effectuer ainsi que les limites à ne pas franchir. Il récupérera la voiture après cet audit et se chargera de reprogrammer son moteur.

Deux types de reprogrammations moteur

Il existe deux façons de reprogrammer le moteur d’une voiture. En premier, le technicien peut réaliser la transformation à partir des données du calculateur d’origine. Pour ce faire, il se connectera sur la prise diagnostic de l’auto et effectuera la reprogrammation via un logiciel spécifique qui lui permettra d’avoir accès à l’ECU se trouvant dans le moteur.

reprogrammer le moteur

En fonction de l’état de votre véhicule, le spécialiste peut intervenir aussi sur le boîtier d’origine pour avoir directement accès aux informations enregistrées par le calculateur. Ce type de reprogrammation du moteur permet de booster ses performances et de baisser la consommation de carburant.

La deuxième forme de reprogrammation est beaucoup plus avancée. Ici, le professionnel change les paramètres du boîtier électrique après la mise en place de nouvelles pièces afin d’optimiser l’ensemble. Cette forme de reprogrammation est souvent utilisée pour les voitures sportives où le but premier est de booster au maximum les performances du moteur de l’auto.

Toutes les pièces ajoutées servent donc à faire varier la puissance du moteur. Il peut s’agir d’un nouveau filtre d’admission direct, d’un nouveau tube d’échappement, d’un arbre à cames corrigé, des conduits de pipe d’admission lissés ou de toutes ces pièces à la fois.

L’importance de faire appel à un technicien qualifié

Néanmoins pour que ce type de reprogrammation offre les résultats escomptés, il est essentiel qu’il soit réalisé dans les règles de l’art par un technicien qualifié. Effectivement, pour que les nouvelles pièces ajoutées jouent correctement leur rôle, il faut savoir changer les paramètres du moteur dans le bon sens. Il est donc indispensable que le réglage soit juste, autrement cela ne fonctionnera pas.

En outre, dans ce cas également, une intervention sur le calculateur de base reste possible pour avoir accès et modifier les informations qui s’y trouvent.