Tout savoir sur les feux de croisement

feux de croisement
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Les feux de croisement sur une voiture sont l’unique moyen d’éclairer la chaussée, mais aussi de se faire bien voir par les autres véhicules en cas de brouillard ou quand il fait nuit. Les éclairages lumineux sont une composante indispensable de la sécurité du conducteur, des piétons et des autres voitures. Lors des cours de conduite, les différents types de feux de croisement, ainsi que leurs usages respectifs font partie des points à apprendre sur le Code de la route. 

tableau de bord

Quels sont les feux de croisement ?

Les feux de croisement ou codes, sont les feux qui sont principalement utilisés la nuit. Ils doivent éclairer sans éblouir les autres conducteurs. La législation en France prévoit que les feux de croisement doivent éclairer sur une distance minimale de 30 mètres (et si vous souhaitez tout savoir : feux de croisement ). Actuellement, les dernières technologies permettent un réglage automatique des feux de route en feux de croisement, grâce à la détection d’autres véhicules et à des phares adaptatifs. Selon l’article R313-3 du Code de la route français, les feux de croisement doivent être au nombre de 2 ou 4 et de couleur blanche ou jaune. Ils sont représentés sur le tableau de bord par l’image d’un phare vert qui émet ses rayons en diagonale vers le bas à a gauche (et un article pour les autres voyants comme le voyant de préchauffage qui clignote ). La puissance des ampoules des codes est fixée à 55 watts.

Quand les utiliser ?

Pour la conduite de nuit

Pour conduire dans l’obscurité, ce sont les codes qui doivent être utilisés. Il est utile de savoir que les feux de croisement éclairent plus à droite afin de pouvoir mieux déchiffrer les panneaux de signalisation et les piétons (mieux connaître les panneaux ici : panneau routier ). L’éclairage à gauche plus faible est la limite à l’éblouissement du véhicule qui roule en sens inverse, d’où la dénomination de “feux de croisement”.

Pour le mauvais temps

L’utilisation des codes est préconisé en cas de brume, de grêle, de temps de pluie ou de neige, même en plein jour (lorsque la visibilité est limitée à 200m.

L’éclairage d’accompagnement

Les feux de croisement sont les feux qui fonctionnent durant l’éclairage d’accompagnement, également appelé “Follow me home ». Cette option, qui est disponible sur seulement certains modèles récents de voiture , permet de garder allumés les codes lorsque le conducteur quitte sa voiture et marche dans la pénombre. Le temps de marche peut être programmé, mais dure en moyenne trente secondes.

route

Quels sont les feux les plus puissants ?

Les plein-phares

Les éclairages de véhicule les plus puissants sont les feux de route ou plein-phares. Ils offrent un éclairage de 100 mètres devant le véhicule. Ils ne doivent être actionnés que sur les chaussées qui ne sont pas éclairées ou pour rouler de nuit lorsque la visibilité est réduite. Lorsqu’on croise un autre automobiliste, ils doivent être impérativement remplacés par les codes. Ils sont représentés sur le tableau de bord par un phare bleu avec des rayons droits (et si un voyant esp s’allume, voici un article dédié ) .

 

Les feux de brouillard avant

Ce système d’éclairage est très éblouissant est n’est utilisé qu’en cas :

  • De brouillard très épais
  • De forte chute de neige
  • De fortes pluies

C’est-à-dire, lorsque les conditions météorologiques empêchent les autres usagers d’être éblouis.

 

Les feux de brouillard arrière

Son utilisation est strictement réservée aux intempéries suivantes :

  • En cas de neige
  • En cas de brouillard

En effet, ils sont encore plus puissants en éclairage que les feux de brouillard avant. Ils assurent la sécurité optimale du véhicule.

 

Quel est le meilleur éclairage pour voiture ?

Actuellement, les innovations en matière d’éclairages sont nombreuses. Voici quelques modes d’éclairage intéressants :

 

L’éclairage LED

Les phares Light Emitting Diode sont assez récents. Leur utilisation remonte à environ quatre ans. D’une portée de 300m, elles consomment moins d’énergie et ont une durée de vie assez longue. Elles donnent un design élégant et high-tech à vos phares . Le mauvais côté de cet éclairage, c’est qu’il a un coût encore élevé (une option peut atteindre les 2000 euros) et une tendance à chauffer, d’où une utilisation limitée aux clignotants et feux de stop.

 

Les ampoules Xénon

Ampoule constituée de gaz Xénon, elle émet une lumière puissante blanche bleutée et possède une très longue durée de vie. Apanage des véhicules de luxe, ce mode d’éclairage est encore très cher, à cause de la rareté du gaz Xénon. On parle de phares Bi Xenon pour désigner un module de projection unique qui assure à la fois le fonctionnement des feux de route et des feux de croisement. Conduire la nuit ne devrait plus être contraignant.

 

Quand allumer les feux diurnes

Ce sont des feux de circulation à usage diurne. Appelés feux de jour , ce sont les feux positionnés devant, à proximité des phares. Les véhicules commercialisés en Europe depuis 2011 en disposent, même les voitures de transport comme les bus et les poids lourds. Les feux de jour bénéficient de l’éclairage LED afin de limiter les impacts environnementaux.

 

Quelle est l’utilité des feux diurnes

Bien que leur présence soit très controversée, ils servent à réduire les risques de collision. La vulgarisation des véhicules électriques justifie encore plus l’utilité des feux diurnes car ces véhicules sont extrêmement silencieux et les feux visent à protéger les piétons et les cyclistes qui ne sentent pas la présence des voitures.